Acceuil / Club / Où? Le Stade Edmond Machtens

Où? Le Stade Edmond Machtens

Un club de foot c’est aussi un stade!! Un temple. Le nôtre vous sera présenté à travers cette page. Situé à Molenbeek, il s’appelle le stade Edmond Machtens, d’une capacité de +-15300 places!

Il est entouré de plusieurs bâtiments sportifs, avec une piscine, un club de tennis et deux terrains adjacents! Cette page vous servira pour en découvrir les subtilités ou simplement pour trouver où il se situe!

Vous trouverez tout en bas de cette page, une large galerie de clichés du stade.

Histoire:

A l’origine il se situait à l’emplacement actuel de la Basilique de Koekelberg, là où le Racing de Bruxelles avait entamé sa carrière.

Quand les travaux de construction de la Basilique de Koekelberg ont débuté, le Daring dut se trouver un autre terrain. La solution fut, déjà, la fusion. C’est avec un club jettois, le Brussels, que le Daring s’allia. Ce club possédait un superbe terrain pour l’époque, au 501, chaussée de Jette. Suite à cette fusion, le club prit le nom de Daring Brussels Club.Plusieurs mois plus tard, il s’allia avec deux autres clubs de l’Ouest de la capitale, l’Union Sportive Molenbeekoise et le Skill FC (qui évoluait en D1). Il reprit son nom original de Daring Club de Bruxelles.

Ses installations devenant de plus en plus étroites pour accueillir ses milliers de supporters, le Daring décida de quitter Jette. On hésita entre trois sites : Berchem-Ste-Agathe, Moortebeek (près de Dilbeek !) et Molenbeek-St-Jean. C’est ce dernier endroit qui fut choisi, à l’emplacement même où se trouve le Stade Edmond Machtens aujourd’hui. A cause de la « Grande Guerre », les installations ne furent prêtes qu’en 1920. En attendant, après la Libération, le Daring joua même quelques rencontres à Anderlecht !

C’est le 12 septembre 1920 que fut inauguré le nouveau stade, par un match contre l’Union bien entendu, et en présence des princes Léopold et Charles. Pour l’époque, ces installations étaient révolutionnaires : une grande tribune assise, une piste d’athlétisme, un terrain de hockey, plusieurs terrains de tennis et même un solarium. Il faut dire que le Daring était à l’époque un club omnisports. Aujourd’hui, seuls subsistent encore un pan de mur et le mémorial aux Daringmen morts au combat en 14-18, près de la conciergerie et caché par la végétation… 

Le 1er octobre 1944, devant 32.000 spectateurs, le stade, qui avait pris le nom d’Oscar Bossaert (un ancien grand joueur du club devenu par la suite Bourgmestre de Koekelberg), fut le théâtre d’une grande rencontre entre la Belgique et une sélection des meilleurs joueurs de Grande-Bretagne afin de fêter la Libération. A cette occasion, des légendes du football tels Stanley Matthews ou Matt Busby foulèrent la pelouse. 

le 23 septembre 1965, le stade Bossaert accueillit son premier match européen.

Le Stade Oscar Bossaert fut rebaptisé Stade Edmond Machtens, du nom du bourgmestre de la commune (bourgmestre vers 1950) et une nouvelle tribune, chauffée, fut édifiée. Elle sera inaugurée en grande pompe le 22/8/1973 lors d’un match amical face au Real Madrid, disputé devant un stade plein.

Edmond machtens:edmondmachtens

Edmond Machtens était un homme politique socialisteministre d’État et bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint-Jean en Belgique entre 1939 et 1978. Un boulevard, un square, et un stade de football portent son nom dans la commune.

C’est en 1933, que Edmond Machtens commence sa carrière politique pour la première fois au sein du conseil communal de la commune. Il avait été élu conseiller communal suppléant, et c’est suite à la démission du conseiller effectif Gielis qu’il a l’occasion de siéger. Le 16 octobre 1938, il est réélu et le conseil communal le désigne pour siéger comme premier échevin. Le 26 janvier 1939, un arrêté royal le nomme bourgmestre de Molenbeek.

S’ensuit le deuxième conflit mondial, et Edmond Machtens participe très activement dans la Résistance contre l’occupant nazi, lui rendant une très fort accueil dans sa commune après cette guerre. Machtens obtient plus de 6000 voix de préférence aux élections communales de 1946.1

Ami personnel de l’entrepreneur Jean-Baptiste L’Ecluse dirigeant de la société L’Ecluse, Edmond Machtens avait beaucoup d’influence en dehors de Molenbeek, plus particulièrement au niveau de la région. Ce qui voulait dire que beaucoup de chantiers de construction bruxellois étaient attribués à cette société

Une des Tribune porte egalement le nom de Raymond Goethals:

Raymond Goethals né le 7 octobre 1921 à Forest en Belgique, mort le 6 décembre 2004 des suites d’un cancer, est un entraîneur de football belge. Il a notamment mené l’Olympique de Marseille à son titre de champion d’Europe en 1993, devenant ainsi le premier et le seul entraîneur à remporter la Ligue des Champions avec un club français.

Situation:

Le stade se situe à Molenbeek, l’accès aux tribunes « domicile » se fait par la rue Charles Malis. L’accès aux tribunes visiteurs par la rue « osseghemveld ».

Il est possible de s’y rendre par les transports en commun. Par le station de métro Beekant, qui est à 4 minutes à pied ou par les bus 84,86 ou 49!

Voici la vue aérienne des abords du stade! L’adresse exacte: Charles Malisstraat 61, 1080 Bruxelles

Le café:

Mis à part les buvettes du stade, le café central du stade ( il y en à d’autres mais moins fréquentés) où la majorité des supporters se retrouvent est le « nouveau Daring » rue de Bruges 34 – 1080 Bxl. C’est a dire juste au bout de la rue Malis quand vous sortez du stade à gauche. (au dessus du plan ci dessus). C’est notamment de là que part les cars de supporters! Si vous  voulez donc passer un bon moment avant ou après le match, rendez vous là-bas.


Photos:

live webcam girls
Scroll To Top