Acceuil / Tout / Articles de presse / Articles de presse – Persartikels

Articles de presse – Persartikels

(Nederlanstalige artikels vinden jullie hieronder:)

23 septembre 2013
Seoudi, l’homme du week-end. Même s’il est difficile pour tout le monde de tenir la folle cadence qu’imprime Mouscron-Péruwelz, le RWDM Brussels commence aussi à faire peur. Ce week-end, les gars de la Capitale ont pris la mesure de Roulers, en grande partie grâce à Mickaël Seoudi. L’ancien meneur de jeu du RFC Tournai, passé ensuite par Waasland et le RMP, a inscrit un doublé en l’espace de cinq minutes, permettant aux siens de mener 2-1 avant de l’emporter 3-2. Petit bémol quand même pour le Français : le loupé d’un penalty, qui n’aura finalement pas eu d’incidence. (Source : La Capitale 2013)
Maillots. On les attendait, ils sont enfin arrivés : les nouveaux maillots. Contre Roulers, les joueurs portaient des vareuses blanches, celles des matches à l’extérieur. L’autre sera rayée rouge et noir.
Habarugira. David était de retour sur la feuille de match. S’il s’est échauffé, il n’est toutefois pas monté au jeu.
Blessés. Gounongbe et Cabeke n’étaient pas sur la feuille de match. Ils reprendront toutefois le chemin des entraînements cette semaine et Didier Beugnies a bon espoir de les récupérer pour le derby au White Star. Tunani, lui, ne reviendra pas avant novembre.
Nollevaux. Le capitaine a écopé de son quatrième carton jaune samedi. Encore un et il sera suspendu pour une rencontre.
Espoirs. Ils jouent ce soir à 19h30 à Roulers. (Source : La D.H. 2013)

“White Star, nous voilà” (23/09/2013)
Prestation cinq étoiles des Molenbeekois samedi soir face aux Roulariens

Avec leur nouveau maillot sur le dos, les joueurs du RWDM ont été séduisants. Ils ont proposé du beau football et ont inscrit trois buts leur permettant de décrocher trois bons points. Le score aurait pu être plus lourd si les attaquants s’étaient montrés plus lucides mais qu’importe. “J’avais mis des choses en place pour ce match et je suis content de voir que mes joueurs ont appliqué tout ce que je leur avais demandé. À partir de là, on ne pouvait faire qu’un bon match”, se félicite Didier Beugnies.

RWDM Brussels FC – KSV Roeselare

Sterpigny
La première période fut d’ailleurs d’un très bon niveau. “La deuxième mi-temps fut également de qualité. Quand on voit le nombre de ballons remontés depuis la ligne arrière, la présence dans les deuxièmes ballons et la construction, on ne peut qu’être ravi.” Seul petit bémol : ses joueurs ont oublié de tuer le match. “Cela aurait pu nous coûter cher. Mais ne boudons pas notre plaisir, nous nous sommes créé beaucoup d’occasions et nous avons inscrit trois buts. On en a encaissé deux mais le 0-1 a réveillé et libéré mes gars.” Comme ils l’avaient fait contre Virton et Hoogstraten, les Molenbeekois ont fait preuve de caractère pour renverser des situations mal embarquées. “Je ne dis pas qu’on pourra le faire à chaque fois mais avec de tels guerriers, on peut renverser n’importe quelle situation.” La force du RWDM, c’est aussi la solidarité. “C’est une bande de copains. Quand j’ai repris le groupe en mains, je n’ai jamais eu peur. Les nouveaux se sont directement moulés dans le groupe. Ils prennent du plaisir ensemble et sans cette force de groupe, nous n’aurions pas 16 points.” Tout ça est de bon augure avant le derby que tout le monde attend, même si Beugnies le préparera comme un match normal. Les supporters eux, ont fait savoir à la fin du match qu’ils étaient prêts avec des “White Star nous voilà”.

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2013

Le RWDM séduit de plus en plus (23/09/2013)
RWDM Brussels 3 – 2 KSV Roeselare

Face à une formation de Roulers très décevante sur le plan footballistique, les Molenbeekois ont prouvé que leur excellent classement actuel ne devait rien au hasard. Faisant preuve de beaucoup d’enthousiasme et de générosité dans l’effort, ils ont en effet conquis à nouveau un public qui, petit à petit, revient garnir les travées du stade Machtens.

RWDM Brussels FC – KSV Roeselare

Tout en remportant un succès amplement mérité sur un score qui aurait dû prendre des proportions plus importantes, si la défense locale avait été plus attentive sur le premier corner visiteur exploité par Sarrazijn, et un tantinet plus prompte à se replier sur les rares contres adverses. Comme sur celui qui déboucha sur un penalty converti par Di Lallo après le repos. Sans oublier les nombreux bons ballons que Doudouh, très peu lucide dans le dernier geste ou la dernière passe, galvauda lamentablement, contrairement à Somé, auteur du but décisif sur un corner délivré par l’omniprésent Seoudi. En l’absence du buteur et pivot patenté Frédéric Gounongbe, le joueur prêté par Waasland-Beveren a en effet enfin répondu à l’attente. Il s’en explique : « Je suis arrivé ici sans avoir effectué une préparation digne de ce nom. Et d’emblée, j’ai dû jouer, même un match de Coupe avec prolongation. Alors que je manquais de rythme. Mais à force de travail, j’ai retrouvé tout doucement mon niveau. Pour inscrire ce soir deux buts dans un match où j’ai beaucoup travaillé, offensivement comme défensivement. Mais quand je suis en forme, je bosse, c’est aussi simple que cela. Comme sur le deuxième but où j’arrache un ballon avant de m’appuyer sur Lkoutbi pour marquer d’un tir dans le plafond. » Son excellente entente avec l’ancien Tubizien avait déjà débouché sur le premier but des siens. « Dès les premiers entraînements, cela a très bien fonctionné entre nous deux. Mais c’est tout le groupe qui est épatant. »

De fait, on a senti une grande envie de bien faire au sein de cette séduisante formation molenbeekoise qui commence à faire peur à tout le monde. « C’est l’une des grandes différences avec les saisons précédentes où nous devions toujours regarder derrière nous au classement, déclarait Didier Beugnies après la partie. Je peux compter sur un groupe de guerriers qui sont tous très réceptifs. Contre Roulers, j’avais insisté sur l’importance de conquérir les deuxièmes ballons. Mes joueurs ont accompli leur tâche brillamment. Je constate aussi que ce n’est pas la première fois que nous inversons la tendance après avoir été menés. » De quoi se montrer plus ambitieux par la suite ? « Notre principal objectif est d’atteindre les 34 points le plus vite possible. Après, on verra ! » En attendant, dimanche se profile déjà un derby bruxellois sulfureux. « Pour moi, c’est un match comme un autre. » Mais pour les dirigeants molenbeekois comme pour les joueurs, dont certains avaient été snobés par les patrons actuels du White Star avant que ceux-ci ne soient éjectés du stade Machtens par le président Vermeersch et ses avocats, ce derby aura certainement un parfum particulier.

Source : J.-F. De. – Le Soir 2013

Le RWDM Brussels commence à faire peur (23/09/2013)
Bilan de 16 sur 24 après un excellent match contre Roulers

Le RWDM pétille, après sa victoire convaincante face à Roulers grâce à un doublé de Seoudi et un but de Somé. Dimanche, il pourra regarder le White Star dans les yeux vu sa forme actuelle.

RWDM Brussels FC – KSV Roeselare

Ne vous fiez pas aux apparences. Si la victoire du RWDM est étriquée dans les chiffres, elle le fut nettement moins dans la manière. Dominateurs, séduisants et percutants, les Molenbeekois ont livré leur meilleur match de la saison samedi soir. Cueillis à froid par le but de Sarrasijn après cinq minutes, les hommes de Didier Beugnies ont très vite redressé la barre. Bien en jambes, ils ont fait vivre à la défense de Roulers une très mauvaise soirée. Avec un peu plus de réussite, le marquoir aurait dû afficher un avantage bien plus large à la pause. Avant ça, le RWDM avait quand même pu bénéficier de l’apport de Mikael Seoudi, qui retrouve toutes ses sensations, auteur d’un doublé en cinq minutes. Le Français, dans tous les bons coups, a d’abord dévié subtilement une passe tranchante de Lkoutbi, avant de marquer un petit bijou d’un missile sous la barre, sur un nouveau service de l’ancien élément de Tubize. Mais si ce duo s’est mis en évidence, c’est l’ensemble du groupe qui a convaincu. Au-delà du jeu produit, c’est la force de caractère qui est à souligner. Mené, le RWDM est revenu. Et quand Roulers a égalisé sur penalty contre le cours du jeu, le RWDM est immédiatement repassé devant, par l’inévitable Somé. Encore une fois, les Coalisés ont montré que leur solidarité était peut-être leur plus grande qualité. S’il regrettera le penalty raté par Seoudi, les occasions galvaudées et le manque d’efficacité offensive et défensive –Roulers n’a pas une occasion mais marque deux buts-, le RWDM a surtout des raisons de sourire. Encore plus en jetant un oeil sur son bilan (un brillant 16 sur 24) et sur le calendrier. Dimanche, il aura rendez-vous au stade Fallon. Et il ira là-bas en pleine confiance.

Source : JULIEN COLLIGNON – La Capitale 2013

HLN 23-9-2013

(Francis Nevens)

Lkoutbi-Seoudi uitblinkers

RWDM BRUSSELS PAKT VERDIEND VIERDE THUISZEGE

RWDM Brussels heeft zijn vierde thuiszege van het seizoen op zak. Na een spectaculaire wedstrijd tegen Roeselare, die bol stond van de kansen, werd het maar 3-2. Lkoutbi en Seoudi, respectievelijk als aangever en afwerker, waren een gesel voor de bezoekende defensie.

Het was de eerste keer dit seizoen dat trainer Didier Beugnies twee matchen na elkaar met dezelfde basisploeg kon starten. Al was dat wel noodgedwongen, want Cabeke en Gounongbe waren niet op tijd voldoende fit geraakt voor de match tegen Roeselare. RWDM, in nieuwe outfit, kreeg al in de eerste minuut een uitstekende kans langs Somé, maar die knalde de voorzet van Doudouh onbesuisd over doel. Na vijf minuten werd de plaatselijke aanhang opgeschrikt en muisstil toen Sarazijn op aangeven van Guiro de buitenspelval ontglipte (N’Diaye stond veel te hoog) en er met een streep in de verste hoek 0-1 van maakte.

RWDM was niet aangeslagen en ging meteen op zoek naar de gelijkmaker die er omstreeks het kwartier kwam via Seoudi op aangeven van Lkoutbi. Halfweg de eerste helft klom de thuisploeg zelfs op voorsprong na een actie uit het boekje: Seoudi snoepte de bal af, deed een één-twee met Lkoutbi, om vervolgens zijn tweede van de avond heerlijk in de kruising te schilderen. Daarna waren er nog goede mogelijkheden voor Labor en Camara, maar hun pogingen werden gepakt door doelman Lentz.

Penalty

Veel suspens in de aanvangsfase van de tweede helft. Na vijf minuten wees de scheidsrechter naar de stip op aangeven van de grensrechter toen Nollevaux in de grote rechthoek in contact kwam met Sarazijn. Di Lallo liet de kans niet liggen op de 2-2. Nog geen twee minuten later leidde RWDM alweer na een hoekschop van Seoudi, die door Somé werd afgerond. Nog eens twee minuten later ging Seoudi neer in de grote rechthoek na contact met Bojovic. De zwak getrapte penalty van Seoudi werd gestopt door de bezoekende doelman.

Op het uur rolde Lkoutbe de linkerflank op, maar miste frisheid voor doel. Precies een kwartier voor tijd legde Lkoutbi de bal panklaar voor Doudouh, maar die knalde de bal van op één meter (!) onbegrijpelijk over doel.

RWDM BRUSSELS: Sourzac, N’Diaye, Labor, Kéré, Nollevaux; Doudouh (90′ Bouyfoulkitne), Nicaise, Seoudi, Camara, Lkoutbi), Somé.

SV ROESELARE: Lentz, Euvrard, Guiro, De Rechter, Sarazijn, Borry, Di Lallo, Vandenbussche, Perdichizzi, Van Tornhout, Bojovic (67′ Voskanian).

Doelpunten: 5′ Sarazijn (0-1), 16′ Seoudi (1-1), 22′ (Seoudi), 50′ Di Lallo (2-2, penalty), 52′ Somé (3-2).

Geel: Di Lallo, Seoudi, Nicaise, Nollevaux, Kéré, Bojovic.

Publiek: 1.000

Beugnies lovend over sterke wedstrijd

Dat de ene wedstrijd de andere niet is, kwam vorige zaterdag duidelijk tot uiting. Met dezelfde basisploeg won RWDM Brussels een week eerder op een diefje bij Boussu-Dour, maar speelde het tegen Roeselare de match van het seizoen. Hoewel na negentig minuten de 3-2-cijfers op het scorebord flikkerden, had het evengoed 5 of 6-2 kunnen.

« Alles wat ik tegen Roeselare heb gezien was goed, behalve de afwerking. Die moet stukken beter, want we gaan niet elke wedstrijd zoveel kansen krijgen als tegen Roeselare. Als we nog maar aan vijftig procent hadden afgewerkt, had het minstens 5-2 moeten geweest zijn. »

« Op zich was Roeselare veel efficiënter, want uit drie kansen werd twee keer gescoord. Nu, het belangrijkste is dat we aan het einde één doelpuntje meer hadden gescoord. Laat ons hopen dat de jongens hun goals hebben opgespaard voor de volgende wedstrijd. Deze zege is het gevolg van een collectief sterke wedstrijd, ook al vielen Lkoutbi en Seoudi meer op omdat ze betrokken waren bij de twee eerste doelpunten. Maar ik wil toch ook het werk van Nicaise en Camara niet minimaliseren. Die jongens cijferden zich volledig weg voor de ploeg door op het middenveld de aanvalspogingen van Roeselare te stoppen. »

Ondanks het sportieve succes was er na afloop een akkefietje tussen voorzitter Vermeersch en sportief directeur Garcia. Niemand wilde iets kwijt over de aard van de discussie.

Nieuwsblad 23-9-2013

Seoudi zorgt voor ommekeer

De droom blijft duren voor RWDM Brussels. Steeds meer wordt duidelijk dat de nieuwe spelers een meerwaarde voor de club vormen. Zelfs zonder twee basispionnen blijven de prestaties verbazen.

De thuisploeg, zonder Cabeke en Gounongbe, kwam al vroeg op achterstand want Sarrazijn rondde een voorzet van Guiro af. RWDM herpakte zich vlug. In vijf minuten keerde Seoudi met twee treffers de situatie om.

De eerste maal rondde hij voorbereidend werk van Lkoutbi af, bij de tweede goal kogelde hij de bal in de rechterbovenhoek.

Spektakel na de rust. Nadat Di Lallo op penalty gelijk had gemaakt, werkte Some de 3-2 binnen. Dan miste Seoudi zijn penalty na fout van Bojovic. De vijfde zege van RWDM bleef verdiend overeind.

De Brusselaars, die voor het eerst mochten aantreden in de truitjes van hoofdsponsor Volvo De Smet, misten nog steeds Cabeke en Gounongbe, maar pionnen als Sami Lkoutbi en Michael Seoudi beginnen zich steeds meer aan te passen.

Op niveau

Seoudi kon zelfs twee keer scoren, telkens op een assist van Sami Lkoutbi. De teller van Seoudi staat meteen ook op drie goals, net als Gounongbe en Some.

‘We wisten voor de wedstrijd al’, zegt Seoudi, uitgeleend van Waasland-Beveren, ‘dat het hier een moeilijke wedstrijd zou worden. Dat ik vandaag tweemaal scoor, doet uiteraard deugd, maar het is belangrijker dat de ploeg wint.’

‘Vandaag kon de score immers hoger oplopen, maar het resultaat is het belangrijkste. Voor mij is het gelijk met wie ik moet spelen, al geef ik toe dat het goed klikt met Sami Lkoutbi. Sinds hij bij de club is, voelden we elkaar goed aan. Persoonlijk begin ik ook op mijn niveau te geraken. Ik had ook wat tijd nodig.’

Ook trainer Didier Beugnies kon niet wegsteken dat hij best tevreden is met de gang van zaken.

‘Vooral de manier waarop we de overwinning afdwongen is positief. Dat we met de ploeg gepast reageerden op de vroege achterstand heeft ook te maken met de technische staf die goed werk levert.’

‘Ze hadden de tegenstander perfect geanalyseerd. De raad die ik op die basis had gegeven is door de spelers perfect opgevolgd.’

‘Het is opmerkelijk dat we tegen Hoogstraten, Westerlo én Roeselare na een achterstand bewezen te kunnen terugvechten. Soms met succes, soms niet, maar dat is nu eenmaal voetbal. Respect vandaag ook voor het puike werk van Nicaise en Camara.’ (eba)

SCHEIDSRECHTER: Visser

DOELPUNTEN: 4′ Sarrazijn 0-1, 16′ en 21′ Seoudi 2-1, 50′ Di Lallo (str.) 2-2, 52′ Some 3-2

RWDM: Sourzac, Labor, Camara, Nicaise, Nollevaux, Lkoutbi (81′ Bilgic), Doudouh (90′ Bouyfoulkitne), N’Diaye, Seoudi, Kere, Some (89′ Bellia)

ROESELARE: Lentz, Euvrard (67′ Voskanian), Bojovic, Guiro (67′ Delannoye), De Rechter, Sarrazijn, Borry (75′ Boli), Di Lallo, Vandenbussche, Perdichizzi, Van Tornhout

GELE KAARTEN: Di Lallo, Seoudi, Doudouh, Nollevaux, Kere

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top