Acceuil / Tout / Résumés des matchs / Fc Brussels – Sint Niklaas 2-2

Fc Brussels – Sint Niklaas 2-2

Doelpunten / Buts :9 min 0-1 Koulibaly, 62 min 0-2 Glouftsis, 66 min 1-2 Tambwe, 68 min 2-2 Tambwe

FC BRUSSELS : Peters Marques , Renson  , Nizic ( 62 min 24. Mendy ) , Nollevaux  ( 72 min 28.  El Banouhi ) ,  Heris , Siani ,  Aoulad   , Grassi , Savi ( 38 min 19. Tambwe ) , Diakhaby  , Houri  .

Scheidsrechter :/ Arbitre : Christophe De Marneffe

Gele kaarten / Cartes jaunes : Siani , Heris , Mendy ,  Koulibaly , Schurmann , Vandermarliere Rode kaart / Carte rouge : 76 min Koulibaly

Encore une journée bien molenbeekoise en ce dimanche glacé. Le plaisir était là lorsque je me rendais au stade, à peine revenu du ski, pour retrouver mes potes et boire quelques bières toutes aussi glacées. L’arrivée dans le stade ( déjà gelé) donnait le ton de la soirée. Quasiment personne. Apparemment c’était la même chose contre le White Star. Il faut croire que là haut, du côté de la direction, on est trop concentré sur le terrain que pour se rendre compte qu’au dessus, en tribune. Ca devient très très grave.

Le match commence, on est dominé, on est tétanisé, pas du tout aidé par un système ridiculement inoffensif avec Siani en pointe et 3 milieu défensifs. Après 9 minutes, le premier but GAG tombe, Café sort aux paquerettes et ne repousse pas la balle. S’en suit une partie de billard épique, ponctuée d’une retournée. Samba. C’est 0-1. Et ca continue, le SKN en veux, le SKN combine vite, le SKN fait 0-2 sur une phase ou on se demande bien si il y avait un défenseur ou un gardien sur le terrain. Mais le pire dans tout ça, c’est la qualité de notre jeu. Motivation? zéro! Combinaisons? zéro! Qualité des passes ? zéro.  Enfin bon, au bout des 35 premières minutes, je vais me vider la vessie avant qu’elle ne gèle et j’entends un dialogue entre supporter qui résume tout: « On est morose hein pour venir ici ? Oui, on est des braves que lui réponds l’autre.

A la mi-temps c’était pire, alors que je me réchauffais près d’un radiateur, je voyais tout ces supporter qui viennent seul au stade,  qui regardait les vieilles photo collées au mur du Socio. Presque comme ci ils savaient qu’ils les regardait pour la dernière fois.

En tribune, c’était la merde aussi. Comme d’habitude dans ces cas là, ça huait, ça grognait.  Je dois avouer que pour tout ce qui était marrant, typiquement zwanze, j’en faisais partie. Comme M. Collignon dit, quand on perd deux zéros, tout ce qu’il nous reste pour nous amuser, c’est de faire le ‘hoho’ quand le SKN faisait des passes, ou de chanter des chantes ironiques. Les insultes, la violence, ça ca ne sert à rien et je suis contre.

Puis bizarrement, sans trop comprendre pourquoi ils se sont mis à jouer, très bien aidés par la montée de Tambwé. Qui inscrira d’ailleurs les deux buts de la remontée dans cinq minutes de folie qui me rappellent pourquoi je viens au foot, même quand on végête dans le fond de la D2, avec 600 supporters et sous 5 degrés.

Je ne félicite ni le staff ni les joueurs pour cette belle remontée, car il était inacceptable de se retrouver dans cette situation. Cette remontée, il montre juste que ce sont des hommes avec une fierté, qui ont fait le minimum. Ce que certains supporters n’ont même pas fait.

Je pourrais m’amuser à citer les individualités, mais ca ne servirait à rien. Je crois que le problème vient du groupe, comme tétânisé et éxténué en même temps.

Pour conclure je dirais qu’on en a marre, les supporters, mais il me semble aussi les sympathisants actifs, les joueurs, le staff… Tout le monde s’ûse à petit feu depuis trop longtemps.

Johan Vermeersch et ses collaborateurs les plus proches ont les cartes en main, c’est à eux maintenant que revient la responsabilité de taper sur la table et de changer tout ça. De repartir vers l’avant, avec un vrai projet, une vraie envie. De reprendre un nouveau chemin! Mais une chose est désormais sûre. Si ca continue de la sorte, nous n’existerons plus du paysage du football belge dans 5 ans.

Et il n’y aurait rien de plus triste..

Résumé vidéo

Encore un hommage à Jonas VDM, qui nous aurait bien aidé cette année.

Quelques articles de presse :
Edito (30/01/2012)
Qui veut boire une bière avec moi ?

Je risque de me faire incendier la prochaine fois que je remets les pieds au stade Machtens mais tant pis. Mon coup de gueule du jour est adressé à certains supporters du Brussels, dont le comportement m’a interpellé hier après-midi face à Saint-Nicolas. C’est vrai, leur équipe a été inexistante pendant une heure de jeu mais ce n’est pas en sifflant constamment les joueurs que tout ira mieux. Les Molenbeekois n’ont pas été bons mais ils ne m’ont jamais donné l’impression de manquer de bonne volonté ou d’engagement. On a clairement senti que les joueurs manquaient de confiance, c’est différent. Les huer, c’est le meilleur moyen de les enfoncer encore un peu plus. Le comble aura été atteint quand, à 0-2, une partie des sympathisants a encouragé les joueurs d’Alex Czerniatynski en élevant la voix à chaque passe réussie. D’accord, les résultats sont décevants depuis longtemps et je peux comprendre qu’ils en ont marre. On aimerait tous que le Brussels fasse mieux. Mais si même les supporters ne sont plus derrière leur équipe, il ne restera plus grand-chose au club… C’était d’ailleurs assez “drôle” de constater qu’une fois le 2-2 inscrit, ces mêmes personnes étaient les premières à encourager les joueurs. Si on supporte une équipe, il faut le faire dans les bons et les moins bons moments, n’est-ce pas ? Sachez quand même que malgré tout, j’ai beaucoup d’admiration pour les fans molenbeekois. Ils accumulent les déceptions mais restent fidèles à un club qui ne leur rend pas souvent leur investissement. Comme ça c’est dit. Et si jamais certains veulent en débattre avec moi, on pourra toujours en discuter autour d’une bonne bière au prochain match.

Source : Julien Collignon – La Capitale 2012
Patiyo Tambwe encore décisif (30/01/2012)
Catastrophique pendant une bonne heure, le Brussels est revenu grâce à son Congolais

Mené de deux buts, le Brussels a puisé dans ses réserves pour arracher un nul qui aurait même pu se transformer en victoire. C’est encore Patiyo Tambwe qui a été le héros du match. Un point qui permet aux Bruxellois de limiter la casse.

M.D.

C’est l’éternel débat du verre à moitié vide ou à moitié plein. A la peine, et c’est un euphémisme, pendant 65 minutes, le Brussels peut s’estimer heureux d’avoir su prendre un point. Car au moment où Glouftsis faisait 0-2, plus personne n’y croyait encore. Jusque-là, le jeu des Molenbeekois avait énormément manqué de verticalité. En schématisant, ils auraient pu jouer trois ans de cette façon sans marquer un but. Conscient que ça ne tournait vraiment pas, après un but (encore) sur phase arrêtée de Koulibaly, Christian Rits changeait son fusil d’épaule. I llançait PatiyoTambwe avant la mi-temps et le changement s’avéra bénéfique après l’heure de jeu. En deux minutes, le Congolais a mis deux buts qui ont complètement inversé la physionomie de la partie.

Après cette égalisation, on retrouvait un Brussels dominant, plus imaginatif, à tel point qu’il faisait le siège du but de Saint-Nicolas, proche de la rupture. La tâche, il est vrai, avait aussi été facilitée par l’exclusion de Koulibaly à un quart d’heure du terme. Finalement, c’est presque en étant déçu que le Brussels quittait la pelouse du stade Machtens. Non seulement parce qu’il a obtenu les occasions pour faire 3-2, mais aussi parce que perdre des plumes à domicile, ce n’est jamais une bonne affaire. On préfère retenir le courage et la mentalité affichée. D’ici la fin de la saison, il en faudra pour se rassurer au plus vite.

Source : JULIEN COLLIGNON – La Capitale 2012

Un avis

  1. salut art si tu pouvais me donner ton email je te ferais partager mes délires de photo de nos joueurs et même les anciens, à dans quinze jours surement!

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top