Acceuil / Tout / Infos journalières / Interview JV + Recrutement ( La Capitale)

Interview JV + Recrutement ( La Capitale)

Deux articles de La Capitale d’aujourd’hui qui parlent de notre mercato et des menaces de suspension d’activité sportives dont on a entendu parlé hier!
On y parle aussi de la folle rumeur que le Brussels serait à vendre ou de l’affaire Lutula. Bonne lecture et Bonne journée à tous.

Vous aurez remarqué que le Tchat a désormais une page dédiée, j’espère qu’il sera toujours autant utilisé. C’est motivé par le désir de lui donner moins d’importance que ces dernières semaines, qu’il soit plus un lieu de débat qu’un lieu ou on commente les articles ( pour ca rien ne vaut poster un bon petit commentaire). Mais aussi pour le rendre plus lisible.

La période des examens arrivent a grand pas, donc il va falloir s’attendre à ce que le site n’évolue plus trop dans les prochaines semaines.. Quoi que, rien de mieux que de m’occuper du site pendant mes pauses!

“Recruter deux flancs est la priorité” (25/11/2010)

Le Brussels s’est mis au boulot pour se renforcer lors du mercato hivernal

Preuve que le Brussels est certain qu’il ne rencontrera aucun problème, il s’attelle déjà à son recrutement de janvier. Le club ne doute pasuninstant qu’il obtiendra l’autorisation de  transférer, contrairement à ce qui avait été le cas la saison passée. A cette époque, les Bruxellois n’ont pas pu effectuer un seul transfert, faute d’être tout à fait en ordre au niveau de la  licence. Cette fois, cela ne devrait pas être le cas. “Nous suivons plusieurs dossiers en vue de recruter des nouveaux joueurs ”, explique Johan Vermeersch. “Nous allons essayer d’engager deux flancs. C’est la priorité. Derrière, il y a assez de monde. Même s’il y a trop de joueurs qui commettent des fautes impardonnables, la mentalité est là. J’espère seulement que ces bêtises vont cesser car au niveau du jeu, je n’ai pas grand-chose à dire des prestations de l’équipe.”
Et Thierry Dailly d’embrayer. “C’est surtout sur le flanc droit qu’il faut se renforcer. Nous avons déjà plusieurs pistes intéressantes. Et puis, si Lutula revient, il peut aussi évoluer à gauche.”

Source : J.CO. – La Capitale 2010

“Pas d’inquiétude” (25/11/2010)

Suite aux menaces de suspension d’activités, Johan Vermeersch tient à calmer le jeu : le Brussels n’est pas sur le point de disparaître

“La Vie Sportive ”d’hier a précisé que le Brussels est en instance d’interdiction d’activités sportives. Faut-il s’inquiéter ? Pas pour le président Johan Vermeersch, qui a fait le point avec  nous sur la situation financière du club.

La publication de “ La Vie Sportive” a fait pas mal jaser. Notamment du côté des supporters du Brussels qui se sont drôlement inquiétés durant toute la journée d’hier. Contacté par nos soins en matinée, Johan Vermeersch n’était même pas au courant des menaces qui pèseraient sur son club. “La situation des clubs en Division 2 est intenable, je n’arrête pas de le
répéter. C’est devenu extrêmement difficile dans tous les clubs, pas seulement au Brussels. La plupart ont d’ailleurs fait une croix sur le statut professionnel.”

Pour autant, le club n’est pas plus mal que par le passé. C’est en tout cas ce qu’explique le président. “C’est notre troisième saison en Division 2. L’assistance et les  recettes ne sont pas meilleures. Mais au niveau du sponsoring, nous avons déjà bien travaillé cette saison. Même si de meilleurs résultats nous aideraient fortement. Mais pour ça, il faut aussi pouvoir augmenter son budget. Actuellement, on ne peut pas le faire.”

On sait que le Brussels est en procès pour plusieurs dossiers, ce qui provoque l’effroi des fans, qui ont peur de voir le club disparaître. “C’est du cas par cas et ça n’a rien à voir avec les finances du club. Encore faut-il que ceux qui réclament leur dû soient dans leur droit. Attendons les verdicts et s’il faut payer, ce sera fait. D’autant que ce ne sont pas des énormes montants. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter.”

Le club est aussi en ordre au niveau de la fédération. “Tout a été payé et les dettes fédérales le seront aussi sous peu”, précise Vermeersch. Enfin, une rumeur folle circule : le Brussels serait à vendre. Ce qui a le don de faire éclater de rires le président. “Je suis en train de construire une toute nouvelle équipe, avec un tout nouveau projet basé sur les jeunes. J’ai  encore assisté à des rencontres de U-17 et U-19 le week-end passé. Je me vois mal partir maintenant”, rigole l’entrepreneur de Ternat. “C’est vraiment n’importe quoi.”

Source : J.CO. – La Capitale 2010

2 commentaires

  1. vande kerckhove Fred

    Que du bla bla…Rien de bon ne s’annonce…Des dettes et encore des dettes…On ne sera JAMAIS un club sain !!!

  2. Il oublie de dire qu’il faut transferer un entraineur.

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top