Acceuil / Tout / Articles de presse / Kermesse, cortège et Derby.

Kermesse, cortège et Derby.

BBonTour_kermesse_2013

- Les Bxl Boys On Tour organise leur kermesse spaghetti afin de pouvoir continuer à organiser un bus pour suivre le RWDM Brussels en déplacement en proposant un tarif concurrentiel (8€/déplacement).La kermesse se déroulera les 28 et 29 septembre 2013 en tribune 2 (tribune Raymond Goethals).

- Vous trouverez ici les informations concernant le ticketing au white star (cliquez là ou c’est souligné)

- Par ici pour rejoindre l’évenement sur Facebook du derby et avoir les infos concernant le cortège: Départ de Beekkant à 13h, sortie du métro à la station Vandervelde à 13h30-45 ou vous pouvez nous rejoindre et marche a pied jusqu’au stade.

 

Je vous laisse donc avec un peu de lecture, et surtout à Dimanche et en forme. Aucune excuse pour rater ce match..

“Ce n’est plus mon White Star” (27/09/2013)
Passé cet été au RWDM, Christian Hercor aborde sereinement le derby de dimanche

Le derby entre le White Star et le RWDM, c’est pour dimanche. Si beaucoup l’attendent du côté des supporters, ce duel semble plus spécial que jamais. Tout d’abord parce qu’il y a eu ces affaires d’investisseurs venus de Dubaï qui ont voulu s’implanter au Brussels avant de filer vers le White Star. Et puis aussi parce que plusieurs personnes sont passées d’un camp à l’autre. C’est notamment le cas de Christian Hercor, passé à Molenbeek en juin dernier. Ce duel face à son ancien club, il n’en fait toutefois pas une fixation. “Cela ne me fait absolument rien car le White Star contre lequel on va jouer dimanche n’est plus mon White Star. Ce ne sont pas les joueurs avec lesquels j’ai passé 3-4 ans et ce n’est pas le staff avec lequel j’ai travaillé”, confie Christian Hercor.

Malgré tout, l’engouement autour de cette rencontre sera important. “Ce sera un duel entre le nouveau RWDM et les gars qui ont repris le White Star. Deux parties qui ont un solide contentieux qui se joue actuellement devant les tribunaux.” Sur la pelouse, on le sait, les joueurs du RWDM aborderont ce match avec un esprit plus revanchard que jamais. Beaucoup étaient présents l’an dernier lorsque les investisseurs ont tenté de racheter le club. Mis de côté à l’époque, ils veulent prouver leur valeur ce dimanche. “Ils n’ont pas oublié la façon dont ils ont été traités. Ils veulent montrer qu’ils ne sont pas des demis joueurs, comme on leur a fait comprendre l’an dernier.” Il y aura donc de la rancoeur ? “C’est certain. Mais il ne faut pas tomber dans un esprit de provocation ou de vengeance pour autant. Il n’est pas nécessaire d’entrer en guerre.” D’autant qu’il ne faut pas oublier l’aspect sportif et l’importance de prendre trois points. “Nous voulons rester le plus haut possible pour continuer à travailler de manière sereine. C’est comme ça que l’on continuera à progresser.”
“Le RWDM, c’est mon club”

Son arrivée au RWDM, Christian l’a doit à une discussion avec Johan Vermeersch. “J’ai eu quelques contacts avec d’autres clubs et puis j’ai discuté avec Johan Vermeersch. Je n’oublie pas que je suis plus molenbeekois que woluwéen et puis son discours m’a plu. Le club n’était pas florissant ces dernières années mais on m’a proposé un beau challenge.” Chargé du scouting et du recrutement, Christian s’est rapidement plongé dans sa mission. “Je suis très proche du président, de Didier Beugnies et du staff. C’est une fonction assez proche de celle qui était la mienne au White Star.” Ce qu’il apprécie également, c’est le retour des quatre lettres magiques. “Le RWDM, c’est mon club. Je ne me retrouvais pas dans le Brussels. En tant qu’ancien joueur du RWDM, je n’avais pas d’affinités avec ce club. Et puis il y a eu la renaissance du RWDM. J’étais un peu perplexe au début car je ne savais pas ce que ça allait donner mais pour l’instant, les résultats suivent et le public ne demande qu’à s’enflammer.” En débarquant au stade Machtens, Christian a découvert Johan Vermeersch. “Je le connaissais très peu. J’ai appris à le connaître et j’ai été agréablement surpris de découvrir cet homme qui vit pour l’amour de son club.”

Un président bien différent de Michel Farin ? “Michel plus familial, plus extraverti. Johan est plutôt un administrateur de club. Les deux se complètent assez bien.” Avant de les voir travailler ensemble ? “Ils ont fait un grand pacte de paix. C’est mieux comme ça car je suis persuadé que Michel Farin peut apporter quelque chose au RWDM.”
“Pas d’autres renforts avant janvier”

Chargé du scouting et du recrutement, Christian Hercor n’a pas chômé cet été. S’il est conscient que l’un ou l’autre joueur ne seraient pas superflus, Christian nous a confié que ce ne serait pas pour tout de suite. “On va stopper là le recrutement pour l’instant. Il faut être prudent et ça ne sert à rien de dépenser l’argent que l’on n’a pas. Il faut désormais travailler de manière sereine et on avisera en janvier.” Avec une priorité : construire une équipe durable pour les années à venir. “Oui nous voulons nous installer sur le long terme mais ça ne se construit pas en un an. Nous recherchons une certaine stabilité dans le club, que ce soit au niveau de l’organisation ou de l’aspect sportif. Même si dans le football tout se vend et tout s’achète, je sens un club du RWDM plus serein que par le passé.”

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2013

« Un derby, c’est toujours particulier » (27/09/2013)
Mickaël Seoudi et le RWDM sont en forme

A trois jours du derby face au White Star, le RWDM pourra compter sur un Mickaël Seoudi qui a retrouvé la forme. Auteur d’un doublé samedi dernier contre Roulers, le médian français se méfie d’une équipe du White Star qui ne sera pas à prendre à la légère.

Alors que la préparation a été légèrement perturbée, le RWDM Brussels se rendra dimanche au stade Fallon pour le derby de la capitale. Les remous en coulisses tombent plutôt mal vu l’importance de la rencontre dans le coeur des supporters. Double buteur samedi dernier contre Roulers, Mickaël Seoudi sait toutefois que l’ambiance face au White Star sera particulière. « Nous aborderons cette rencontre comme chaque semaine. Il faudra se montrer concentrer et afficher une grosse volonté, comme chaque fois. Le White Star est une bonne équipe donc il faudra s’en méfier. Mais c’est clair que les derbies sont toujours des matches spéciaux », confiait-il à l’issue de son doublé.

Si on se fie aux derniers résultats, ce sont les Molenbeekois qui partiront favoris. Une donnée qui ne veut pas dire grand-chose selon Seoudi. « Ce sera un match physique, tendu, entre deux équipes assez jeunes. Comme je l’ai dit, un derby est toujours différent. Ils vont vouloir se montrer donc à nous de bien aborder cette partie », poursuit le Français. L’ancien élément de Waasland-Beveren est quand même revenu en forme au meilleur des moments. Preuve en est sa combativité, notamment sur son deuxième but samedi dernier où c’est lui qui arrache le cuir dans les pieds de l’adversaire. « Je retrouve le rythme petit-à-petit. Quand je travaille pour l’équipe et que j’effectue ma part du boulot défensif, cela veut dire que je retrouve mes sensations. »

Reste à espérer pour les Molenbeekois que les événements de la semaine n’auront pas trop d’incidence sur le jeu et qu’ils pourront afficher le même niveau que face à Roulers. En déplacement, l’approche devrait tout de même être plus prudente. « C’est normal qu’il y ait une différence entre la partie à Boussu et la rencontre contre Roulers. Quand on joue à domicile, c’est évidemment plus facile et on peut jouer plus offensivement. On s’est créé beaucoup d’occasions contre les Roulariens. Cela veut dire qu’on a bien joué. » Même si Frédéric Gounongbe ne devrait pas être présent dimanche en raison d’une blessure, le RWDM Brussels aura des arguments offensifs. Ibrahim Somé respire la forme, Doudouh se montre enfin concret, Lkoutbi, lui, apporte une solution supplémentaire sur les flancs comme face à Roulers et Mickaël Seoudi arrive à son meilleur niveau. Les Molenbeekois semblent prêts pour le déplacement chez son voisin.

Source : Julie Collignon – La Capitale 2013

« Nous serons prêts pour le derby » (27/09/2013)
Jérôme Nollevaux tient à rassurer les supporters

Le bon début de saison du RWDM Brussels a été légèrement terni par le mouvement de grève qui a frappé les joueurs en début de semaine. Mais l’incident est clos et le groupe se consacre déjà pleinement au derby de dimanche face au White Star. En début de semaine, les joueurs du RWDM Brussels avaient décidé de ne pas s’entraîner. En cause : des salaires qui n’ont pas été versés par Johan Vermeersch. Hier matin, le groupe s’est entraîné tout à fait normalement et le petit incident est désormais clos. Le vice-président du club, Henri Uytterhaegen, est venu s’adresser au groupe pour assurer à tout le monde que le nécessaire avait été effectué pour que les joueurs soient payés. Dès lors, il ne devrait pas y avoir de conséquences sur la rencontre de dimanche et le derby face au White Star, attendu par tout un club.

« Il n’y a absolument rien de dramatique », indiquait le capitaine Jérôme Nollevaux hier. « Il n’y a aucun problème et cela fait déjà deux jours qu’on s’entraîne. Je tiens à rassurer tout le monde : nous serons prêts pour le derby de dimanche et on sera au top de notre forme. Les supporters ne doivent pas s’inquiéter. » Deux séances sont encore prévues d’ici dimanche. Geoffrey Cabeke s’est entraîné avec le groupe, même s’il doit éviter les contacts. Sa présence au stade Fallon n’est donc plus utopique. Par contre, Frédéric Gounongbe suit toujours son programme individuel et sans surprise, il est probable qu’il doive déclarer forfait. Enfin, Badou Kéré a dû interrompre son entraînement pour une petite douleur au pied, mais qui ne devrait pas être trop grave.

Source : J.CO. – La Capitale 2013

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top