Acceuil / RWDM / Le RWDM aux portes du Terrain C. Officialisation imminente?

Le RWDM aux portes du Terrain C. Officialisation imminente?

Résumé des trois articles de presse:
Après quelques jours d’intenses négociations, le RWDM et le Commune ont établi un convention d’occupation du terrain C (terrain attenant au stade Edmond Machtens). Le WSB, la commune et le RWDM ont chacun fait des concessions importantes. Le texte devrait être entériné par le collège durant la journée. Il ne manquera alors que la signature du WSB qui tient une conférence exceptionnelle à 18h à ce sujet.

Le RWDM et la commune sont confiants quant à un accord. Si cette convention est signée, il n’y aura plus aucun écueil majeur et le RWDM pourra officiellement commencer à préparer sa saison.

tarrainc

Articles de presse:

Proche d’un accord (12/06/2015)

Le RWDM négociait encore hier, tard en soirée, mais est tout proche du terrain C

Il y a quelques jours, les portes du stade Machtens semblaient pratiquement fermées au RWDM. Cependant, depuis quelques jours, la commune et le RWDM multiplient les réunions pour trouver un accord concernant l’occupation du terrain C. Cet accord, Thierry Dailly espérait l’obtenir hier. Finalement, alors que les réunions avançaient bien, l’accord définitif n’était pas encore tombé alors que les deux parties discutaient toujours peu avant minuit. Mais l’espoir d’une issue favorable n’a jamais été aussi grand pour les partisans du RWDM. “Nous sommes encore en train de délibérer”, glissait Thierry Dailly vers 23h30. “Depuis 3-4 jours, nous travaillons à l’élaboration d’une convention d’occupation pour le terrain C.”

Et la comune semble y mettre u sien. “La commune cherche clairement une solution pour le RWDM.” De ce que l’on en sait, tout cela semble assez positif et une issue favorable pourrait même être communiquée ce vendredi puisque cette fameuse convention d’occupation n’aurait plus qu’à être approuvée par le Collège qui se réunit ce vendredi. Reste maintenant à espérer que toutes ces bonnes volontés se traduisent en actes afin que le RWDM puisse enfin revivre et commencer à bâtir une équipe capable de faire vibrer les supporters des quatre lettres.

Source : S. St. – La Dernière Heure 2015
Le RWDM voit enfin le bout du tunnel (12/06/2015)

Les trois parties ont trouvé un accord

Le bout du tunnel ?
Le Lardic Une fois n’est pas coutume, les négociations entre le RWDM, le RWS Bruxelles et la commune de Molenbeek traversent une période plus que mouvementée. Toutefois, à l’heure de boucler cette édition, les différentes parties étaient en train de discuter de la finalisation d’un accord.

Cette affaire autour de la renaissance du RWDM ne cesse de faire parler d’elle. Rendu public vers la fin mars, début avril, le projet du RWDM a connu plusieurs mésaventures. Tout d’abord, il y a eu la recherche du matricule. Après des rebondissements, le club mythique de Molenbeek a trouvé un sésame afin d’évoluer en Promotion la saison prochaine. Mais le point qui a à nouveau fait couler beaucoup d’encre est le partage du terrain du stade Edmond Machtens. Les représentants du projet voulaient en effet partager le terrain A, lieu sacré de l’histoire du RWDM, avec le RWS Bruxelles, principal locataire du stade. Mais ce dernier était contre cette idée en évoquant la loi football. Tant que le RWDM n’est pas professionnel ou qu’il n’évolue pas en Division 3, minimum, le club locataire n’est pas prêt à discuter d’un partage. Il fallait donc trouver une autre solution afin de satisfaire toutes les parties et mettre un terme à cette affaire qui ressemble, au fil des semaines, plus à une mascarade qu’autre chose.

Désireux d’évoluer à Molenbeek, les représentants du RWDM ont vu le terrain C du complexe leur être proposé. Mais encore une fois, c’est hors de question pour le club aux quatre lettres mythiques pour deux simples raisons : la première étant qu’il ne veut pas prendre en charge les travaux de rénovation sachant qu’il n’occupera pas indéfiniment les installations, et deuxièmement parce qu’il exige l’exclusivité du terrain alors que la commune ne peut pas leur garantir cela. Autant dire que l’affaire était face à un sérieux problème. Mais le temps ne jouait plus en la faveur des représentants du projet du RWDM puisqu’ils ont déjà reçu un délai supplémentaire pour trouver un accord et que ce délai arrive rapidement à son terme. Pourtant, après une semaine intense de négociations, les différentes parties se sont réunies autour de la table de la salle principale de la maison communale afin de discuter des derniers points qui posent problèmes dans l’accord qu’elles ont rédigé ensemble. C’est donc plutôt positif s’ils ont pu se mettre enfin d’accord sur une convention où le RWDM a fait beaucoup de concessions. Mais à l’heure de boucler cette édition, les termes de cet accord n’étaient pas encore connus et surtout pas officiel puisque le Collège doit encore le valider aujourd’hui. À noter que le RWS Bruxelles tiendra une conférence de presse extraordinaire aujourd’hui pour justement évoquer cette affaire.

Source : CHRISTOPHER STELLA – La Capitale 2015
Le bout du tunnel : réactions (12/06/2015)

Le RWSB garde le silence

Contacté par nos soins, Charles Simar a préféré botter en touche au moment d’évoquer l’accord trouvé entre les trois parties. « Je préfère attendre la conférence de presse prévue demain (ndlr : lisez aujourd’hui) durant laquelle nous communiquerons sur ce qui a été décidé », nous confie-t-il. « Vous n’imaginez pas la pression que nous avons eue et les insultes que nous avons dû subir dans cette affaire. Donc je préfère attendre avant de m’exprimer. » Une volonté tout à fait compréhensible, vu le déchaînement d’émotions que ce dossier a déclenché durant ces dernières semaines.
La majorité communale : « Cette histoire a assez duré »

Pour l’échevin des sports Ahmed El Khanouss, la fin de cette saga, enfin en vue, est en soulagement évident. Même si, comme il nous le confie, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. « Car le diable se trouve dans les détails », assure-t-il. « Il faut encore que le RWS Bruxelles marque son accord et tant que tout n’est pas signé, on ne peut pas dire que l’accord est complet. Mais cette histoire a assez duré donc c’est mieux que l’on trouve un terrain d’entente au plus vite. Depuis que le RWDM a revu ses ambitions à la baisse avec le terrain C, c’est faisable. Mais il y a encore des travaux à effectuer. Cependant, le document qui a été examiné et discuté aujourd’hui (ndlr : lisez hier) a été nourri par le RWDM, le RWS Bruxelles et la commune. » Un texte qui pourrait donc marquer, enfin, le retour du RWDM dans son antre.
L’opposition communale : « Ce n’est qu’une demi victoire »

Même si un accord n’est pas encore officiel entre les deux parties, vu que celui-ci devrait encore passer par les mains du collège communal, le terrain d’entente qui semble être trouvé sur le projet RWDM soulage les membres de l’opposition à Molenbeek. « Si un accord a vraiment été trouvé, c’est positif. Cela veut dire que le travail effectué par les porteurs du projet et par les conseillers communaux a porté ses fruits », estime Michael Vossaert (FDF). « C’est positif d’avoir enfin trouvé une issue à ce dossier qui trainait beaucoup trop mais ce n’est qu’une demi-victoire. Si c’est bien le terrain C qui sera occtroyé au RWDM, ce n’est pas leur demande de base. Mais maintenant, il va falloir voir comment cela va évoluer dans les prochaines semaines et années. Ce projet doit surtout bénéficier aux jeunes, aux supporters et à l’image de la commune. Mais je regrette le temps que cela aura pris. » Contacté par nos soins, Jamal Ikazban (PS) était malheureusement injoignable au moment de boucler cette édition.

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top