Acceuil / Tout / Infos journalières / Le RWDM renaît de ses cendres!

Le RWDM renaît de ses cendres!

On vous en parlait, on sentait la pression monter, c’est aujourd’hui officiel ou en en tout cas publié dans la presse, le RWDM reverra bien le jour d’ici peu. Le projet couve en effet en coulisse depuis quelques semaines et je peux vous dire que niveau communication, c’est déjà beaucoup mieux que sous Vermeersch, vu qu’ils ont pris le temps de prévenir dans l’ombre les supporters les plus impliqués dans la vie du club. Chapeau!

Je suis personnellement très enthousiaste par rapport à ce projet! Je vous laisse découvrir les détails dans la presse pour l’instant il n’y a rien à ajouter par rapport à ce qui est dit, on en sait encore très peu.

Le RWDM reprend le matricule de Bleid (25/06/2012)

Le RWDM 2003, club qui évolue en P4 brabançonne, va reprendre le matricule du FC Bleid et devrait jouer au stade Edmond Machtens de Molenbeek

Ce club avait été créé, comme son nom l’indique, en 2003 par des nostalgique du feu RWDM. Avec l’appui de la commune de Molenbeek et celui de l’école des jeunes du Brussels, ASBL indépendante de l’équipe fanion du Brussels, le RWDM 2003 pourrait ainsi évoluer en D3 et viser dans un avenir plus lointain la montée (ou le retour, diront certains) parmi l’élite. L’ancien international Michel De Wolf, directeur sportif de l’école des jeunes du Brussels est à la tête de ce projet. « On est occupé à constituer une équipe pour jouer en D3, dit-il.

Et par la suite, on mettra toute une structure en place afin que les jeunes deviennent la base de notre projet. » Forcément, il faudra quelques mois, une saison même, avant de mettre tout ça sur pied, de faire en sorte que l’école des jeunes du Brussels, ou une partie de celle-ci, soit placée sous l’égide du RWDM 2003, et le but initial sera donc de tenir la route en D3. En filigrane, se dessine évidemment une dissidence vis-à-vis du Brussels de Johan Vermeersch, lequel s’interroge sur l’avenir de son club, souhaite le remettre tout en avouant qu’il ne trouve personne.

Ajoutons que le RWDM 2003 devra, pendant une saison, s’appeler FC Bleid (voire FC Bleid-Molenbeek) puisque dans une telle procédure, le changement de dénomination devant l’Union belge ne peut s’opérer immédiatement. Il aurait dû être demandé avant le 1er juin. (Source : www.lavenir.net)

Le RWDM 2003, club qui évolue en P4 brabançonne, va reprendre le matricule du FC Bleid (D3) et devrait jouer en Division 3 au stade Edmond Machtens de Molenbeek. Ce club avait été créé, comme son nom l’indique, en 2003 par des nostalgique du feu RWDM. A sa tête, on retrouve l’ancien Diable rouge Michel De Wolf. (Source : La Capitale 2012)

- Article rtbf sport

-

5 commentaires

  1. 2 clubs au Machtens, chouette mais ! : que vont choisir les supporters. Une partie au Brussels et l’autre dans le nouveau club ?…le stade aura l’air encore plus vide.
    Dans tous les cas, De Wolf devra proposer un projet qui tient la route sportivement et fiancièrement. Viser la D1 doit être l’objectif pour essayer d’avoir à nouveau plus 3000 personnes dans le stade. Car c’est là le problème : la D3 ou D2 attirent entre 500 et 1000 (2000 si on vise le titre) personnes, donc un projet sérieux n’est pas viable si on compte végéter plusieurs années en D2 ou 3. Mais vu que ce projet existe, je suppose que l’ambition y est présente, sinon cela n’aurait aucun sens.
    Good luck à De Wolf en tout cas !

  2. vive le rwdm si tu revient les supporter aussi je ne me suis jamais reconnu dans le brussels desoler pour les autres wij le zijn van molenbeek philippe r

  3. Je partage assez bien le point de vue de OLI..

    Personnellement je n’ai jamais été bloqué comme certains par le changement d’appelation, j’ai été supporter du Racing White, du RWDM, du FC Brussels Strombeek, du FC Brussels.. Mais j’ai pourtant le sentiment d’avoir toujours aimé le même club !
    Peu importe l’appelation… D’ailleurs les supporters du RWDM étaient déjà les Brussels Boys..
    Mais ce qu’il faut absolument c’est qu’un club ou l’autre remonte dans les performances et puisse retourner dans la cour des grands : la D1 qu’on a connu durant tellement d’années. 2 clubs en D1 à Bruxelles (1 million) d’habitants, c’est pas du luxe surtout qu’il y en a deux depuis toujours à Bruges qui en a 10 fois moins.. Alors qu’un nouvel homme fort (ou mieux une équipe de dirigeants) amène l’équipe du stade Machtens en D1, je serai heureux que ce soit sous le nom « Brussels » que j’ai adopté ou celui du RWDM que j’ai adoré.. :-)

  4. yes viiivvvve meulebbbeeeekkkkkkkkkk je n’ai été voir que 2 fois le fc brussels car je ne me reconnaissais pas dans ce club …ma passion ce fut le rwdm pendant 15 ans et quasi assisté à tous les match maison et déplacement !!! et connu les super monté en d1 hihiih le club renais je prend un abonnement dans la minute !!!!!!!! et je pense que je ne suis pas le seul nostalgique de cette époque et je pense qu’il y aura tous les anciens comme nous qui vont revenir…..le rwwwdddddd de molenbeeeeekkkk voila noootrrre équipe !!!!

  5. Personnellement, j’ai connu le club historique du DARING CB lorsque j’étais encore très jeune, avant la fusion, et désolé, mais ça c’était quand même autre chose, ce club existait depuis 77 ans et avait un nom qui comptait dans le paysage belge du football. Pour moi, le RWDM n’était déjà plus qu’un « demi-Daring », et le FC Brussels ne représentait vraiment plus rien du tout. Et puis de toute façon, la notion de « Racing-White » n’a rien de Molenbeekois, c’était simplement déjà une fusion entre le Racing de Bruxelles et le White Star de Woluwe. Or, ce dernier club existe de nouveau en tant que tel depuis plusieurs années. Alors, en quoi les deux premières lettres de RWDM présentent-elles encore un intérêt ?

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top