Acceuil / Tout / Articles de presse / Les joueurs du RWDM en grève

Les joueurs du RWDM en grève

Grève. Les joueurs étaient en grève hier pour protester contre le non-paiement de leur salaire. Ils pourraient toutefois s’entraîner aujourd’hui pour préparer au mieux le match contre Mouscron.
Menacés. N’Diaye et Nollevaux sont les deux joueurs menacés par une suspension en cas de cinquième carton jaune ce week-end. (Source : S. St. – La D.H. 2013)

Les joueurs du RWDM en grève (07/11/2013)
Les Molenbeekois n’ont toujours pas reçu leur salaire de septembre

Hier, les joueurs du RWDM ont décidé de ne pas s’entraîner et de se mettre en grève pour protester contre leur président. Un acte parti de l’absence de staff médical hier. “Nous avions deux docteurs, un kiné et un ostéopathe, en début de saison”, confient les joueurs d’une même voix. “Nous n’avons plus personne puisqu’ils ne sont pas payés. En tant que professionnels, nous avons besoin de soins et d’une assistance journalière.” Les joueurs ont décidé de ne plus se laisser faire et ont bien voulu nous en dire plus sur leurs conditions. “Nous sommes le 6 novembre et nous n’avons pas encore reçu nos salaires de septembre. Certains sont payés en partie, d’autres comme les jeunes ou ceux qui jouent moins, ne sont même pas payés. Certains ont des familles à assumer, doivent rendre des comptes à leur propriétaire et à leur banquier.” Les joueurs doivent s’entraîner avec des équipements usés alors que les nouveaux sont là, mais ne peuvent pas être utilisés (facture non payée?). Une accumulation qui pèse sur la vie d’un groupe malgré tout solidaire. “Avec le départ de M. Kinnen, les problèmes du président avec José Garcia, nous nous retrouvons seuls. Tout ça a une influence sur nos performances en match puisque nous ne parlons que de ça.”

Les joueurs n’ont qu’une seule demande. “Lors de notre première grève, Johan Vermeersch nous avait dit qu’il règlerait tout et qu’il avait assez d’argent pour payer les trois prochains mois de salaire. Un mois et demi plus tard, nous n’avons rien alors que des personnes internes au club nous ont assuré que l’argent est là. Nous voulons que le président prenne ses responsabilités et nous paie car il est le seul à tout décider. S’il ne sait pas le faire, qu’il se fasse aider ou qu’il cède la main. Nous ne sommes pas des enfants capricieux qui se plaignent tout le temps. Notre but n’est pas de mettre le club ou les résultats en péril, mais la situation est intenable.”

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2013

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top