Acceuil / Tout / Articles de presse / Mon travail a été récompensé. ( La Capitale)

Mon travail a été récompensé. ( La Capitale)

C’est la première fois que Sébastien Van Den Eynde est titulaire depuis l’arrivée de Café

Alors qu’il avait joué la plupart des matchs la saison passée, le jeune Sébastien Van Den Eynde a été rétrogradé au poste de deuxième gardien suite à l’arrivée du portier brésilien, Rodrigo Café, en fin de saison dernière. Cette année, il n’avait disputé qu’un match, contre Ostende avant d’être dans l’ombre de Café. “C’était vraiment très dur pour moi de devenir le deuxième gardien du Brussels. Au début, cela m’a fait mal mais j’ai relevé la tête et je me suis mis à travailler aux entraînements afin de gagner ma place.” Et cela a payé puisque le weekend dernier, face à Eupen, Sébastien Van Den Eynde se voyait recevoir la chance de défendre les buts de ses couleurs. “Quand le coach m’a annoncé que j’allais être titulaire, j’étais vraiment heureux. Il m’a bien fait comprendre que c’était une récompense de mon travail”, se rappelle-t-il.

Pas évident pourtant de débuter face aux leaders du championnat. “Nous avons très bien joué et nous nous sommes créés pas mal d’occasions. Mais nous avons manqué de réalisme. Alors qu’eux n’ont pas failli à leur réputation. Nous avions été prévenus qu’Eupen était très dangereux sur phases arrêtées, notamment en raison de son match face au White Star, une semaine avant, où il a inscrit ses quatre buts sur phases arrêtées. Et cela s’est encore avéré samedi soir. Ce fut très compliqué mais je pense que dans l’ensemble j’ai fait mon boulot. J’ai réalisé quelques arrêts même si je n’ai pas été souvent mis à contribution. J’espère simplement avoir fait bonne impression à mon entraîneur.”

Sébastien Van Den Eynde a donc retrouvé sa place de titulaire dans la cage des Coalisés, mais pour combien de temps ? “Je ne saurais pas vraiment vous le dire. Ce n’est pas moi qui fais les choix. Je peux juste les influencer. Si le coach est satisfait de mes prestations, alors je crois que je resterai numéro 1. Sinon, je retrouverai le banc. C’est donc à moi de continuer à travailler comme je l’ai fait en ce début de saison afin de conserver cette place que j’apprécie. J’espère en tout cas jouer le plus longtemps possible et aider du mieux que je peux l’équipe qui, selon moi, n’est pas du tout à sa place tant il y a de la qualité dans le groupe”, confie le jeune portier bruxellois.

Thierry Berghmans : “Une marque de confiance”

L’une des personnes qui faisait confiance à Sébastien Van Den Eynde était Thierry Berghmans, l’entraîneur des gardiens. Après dix matchs et 17 buts, Eupen n’était pourtant pas une mince affaire. “C’est vrai qu’affronter les leaders lors de son premier match de la saison ce n’est pas évident. Ce n’était pas un cadeau empoisonné mais plutôt une preuve de confiance car je savais qu’il était capable de tenir son rang dans un tel match. D’ailleurs, je l’ai félicité après la rencontre”, avoue Thierry Berghmans.
Sébastien Van Den Eynde a donc pris la place de Rodrigo Café pour la première fois. “Rodrigo a les capacités pour évoluer un cran au-dessus mais pour le moment il n’est pas à son affaire. C’est comme pour les attaquants, si un joueur ne parvient pas à marquer, on va le changer pour faire jouer aussi la concurrence. On ne peut pas dire que Café ait fait perdre des points mais il n’en a pas fait gagner non plus.”
Selon l’entraîneur des gardiens, il n’y a pas de favori à ce poste. “On a la chance d’avoir deux bons gardiens. Il n’y a pas de numéro 1 ou 2. Celui qui sera le plus en forme jouera.”

Source : CHRISTOPHER STELLA – La Capitale 2011

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top