Acceuil / Tout / Articles de presse / Pierre François est là, shalalalala!

Pierre François est là, shalalalala!

L’arrivée de l’ancien avocat au Brussels devrait être officielle dans dix jours

BRUXELLES Le hasard est parfois suspect. Depuis des mois, Benjamin Nicaise et Pierre François continuaient de se voir et de se parler avec une étonnante régularité. Restés en très bons termes depuis leurs années liégeoises, les deux hommes faisaient valoir derrière leurs contacts une sincère amitié. Mais l’histoire finira peut-être par leur faire admettre qu’un projet autour du Brussels les unissait depuis plusieurs semaines déjà.

Car si Benjamin Nicaise s’est d’ores et déjà installé dans son costume d’entraîneur adjoint, Pierre François devrait officiellement rejoindre le club dans une dizaine de jours. Soit à un moment où les investisseurs venus de Dubaï seront eux aussi dévoilés.

En réalité, Pierre François travaillait déjà autour du club bruxellois depuis plusieurs mois…

Différentes sources nous rapportaient hier qu’en tant qu’avocat et ancien dirigeant de club, une mission d’audit lui avait été confiée par d’éventuels repreneurs désireux de savoir si le Brussels pouvait oui ou non constituer un plan sérieux financièrement.

L’audit mené par l’ancien patron de la maison rouche avait alors débouché sur un constat positif, mais les investisseurs s’étaient alors débinés sans que personne ne comprenne très bien pourquoi.

Qu’importe puisque quelques semaines plus tard, la lumière allait cette fois venir d’un autre côté. En plus du travail effectué aux côtés de Mogi Bayat pendant le mercato de janvier (avec plus de dix joueurs ramenés au Brussels !), John Bico, l’agent d’Eden et de Thorgan Hazard, allait en effet ramener au Brussels des investisseurs venus de Dubaï. Des investisseurs maintenus jusqu’à aujourd’hui dans l’anonymat, mais dont l’arrivée ne soulève plus aucun doute du côté du stade Edmond Machtens. Les salaires des douze nouveaux joueurs étant d’ores et déjà payés par ces derniers.

Bien aidés par le carnet d’adresses de Bayat et de Bico (dont les services seront sans doute bien nécessaires au moment du mercato d’été), Nicaise et François savaient donc pertinemment bien dans quel projet ils comptaient s’engager.

Même le cas du président Johan Vermeersch ne devrait pas poser problème. L’idée actuelle consisterait en effet à scinder le club en deux parties (ASBL d’un côté, société anonyme de l’autre ?). Une solution juridiquement compliquée, mais qui permettrait de laisser à Vermeersch la partie administrative tout en laissant à Pierre François et aux investisseurs de Dubaï le volet sportif et financier.

source: http://www.dhnet.be

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top