Acceuil / Tout / Résumés des matchs / Revivre RWDM – Geel 1-1 Vidéo, presse, compte rendu.

Revivre RWDM – Geel 1-1 Vidéo, presse, compte rendu.

Bonjour tout le monde,

J’avais envie de vous faire un petit résumé maison de la journée/soirée de samedi, qui était ma foi très chouette, malgré la fin assez catastrophique. Commençons donc par le début. La journée commença vers midi au alentours de la grand place pour les BP05, qui avait choisi ce banal match contre Geel pour faire une petite journée tous ensemble. Nous avons donc battu le pavé du centre, collé des stickers à la gloire du RWDM en route vers des aventures qui nous amèneront entre autres au Bowling et au génialissime musée de la bière de Schaerbeek. Ouvert le mercredi et le samedi (site web). Nous vous le conseillons, pour sa collection énorme de bière belge et son Staminei. L’attraction principale était « La Schaerbeekoise » que vous dégusterez gratuitement avec le petit prix d’entrée de trois euros. délicieuse. Après un Spagetth, nous rejoignons le stade avec un groupe élargi, toute grosse ambiance dès le début avec un Tifo réalisé en semaine. Vous trouvez les photos (Smalle et S. Sterpigny à la fin de la review) dans la galerie en fin d’article.

Sportivement, le match commence bien, nos gars sont bien en place. Doudouh dribblotte comme à son habitude un peu trop. Geel semble un niveau en dessous et n’être venu que pour un point. Nous posons notre jeu sans dominer outrageusement. La libération vient avant la mi-temps d’un splendide but de Camara, ça faisait longtemps d’ailleurs qu’on avait plus marqué d’aussi loin? Comme d’habitude, on est nul de chez nul sur les coups-francs et  corner offensifs, pourquoi en profiter au final, c’est plus facile de les gâcher ? L’ambiance durant cette première mi-temps fut tout simplement géniale. J’ai pas entendu une seule fois les gars de Geel, et pourtant on m’a dit que ça chantait.

Après la mi-temps, c’est la stupéfaction, nos joueurs sont remontés sur le terrain avec du papier dans les chaussures? Ils ne joueront plus au football de la deuxième mi-temps. Mais que c’est-il passé dans ce vestiaire ? Beugnies n’y était sans doute pas à cause de l’interdiction de zone neutre ? Jv est venu annoncé qu’il ne paierait pas les salaires du mois de Septembre? Franchement je ne comprends pas. Les forces ce sont complètement inversées… Geel est passé d’une équipe amorphe sans qualité à une équipe combinant bien et dominant. On aura cependant l’occasion de tuer le match, mais la mentalité, la rage de vaincre, feront défaut. Je me répète, mais je suis sûr que ce n’est pas anodin, il s’est passé quelque chose. Somé rata le 2-0 de la tête et ce qui devait arriver arrivé. Labor dû stopper fautivement dans le petit rectangle un adversaire. Le référé, non content d’avoir distribué des jaunes pour le plaisir distribua une rouge ultra sévère s’assurant de réveiller toutes les frustrations emmagasinées contre les saligots de L’UB cette saison ou plus que jamais l’arbitrage nous chatouille (qui a dit que le réveil du RWDM embêtait?? Bon j’arrête le trip parano). Personnellement, la goutte qui fit débordé le vase, c’est la course effrénée des joueurs de Geel qui vinrent fêter la goal sous notre nez, l’un deux nous gratifiant d’un joli doigt d’honneur! J’espère que personne ne prendra d’IDS dans le public, parce que le joueur en tout cas lui n’aura sûrement rien…
La frustration était aussi forte sur le terrain qu’en tribune et le lion Somé, marcha sur le visage de Patrick Coenen qui sonné, parti directement à l’hopital pour se faire diagnostiquer une commotion. Si le geste est crapuleux, j’ai vraiment du mal à savoir si il l’a fait exprès, tout le monde sait que Somé est un battant, un vrai. Chacun se fera son avis.  En tout cas nous souhaitons à Coenen un prompt rétablissement (photo en fin d’article). Personne ne devrait venir au foot pour finir à l’hôpital. Un début de bagarre éclata sur le terrain et les tribunes ne furent pas loin d’exploser. Les fans de Geel retrouvant subitement de la voix. Le match se finit sur un mélange de frustration et de déception. L’arbitre préférant mettre fin au match avec que tout ne dégénère, et je ne lui donne pas tort, même si il restait bien 5,6 minutes à jouer.

Heureusement la bonne ambiance précédente se prolongea au socio et dans les bars du centre de la ville jusqu’au petites heures.

Pour revenir au sportif, je vais essayer de faire un petit bilan sur certains joueurs. Sourzac, l’un de mes favoris semble en perte de vitesse, si il fait toujours de bons arrêts, il n’est plus décisif. Mais reste très sérieux et impliqué. Niveau gardien, on notera que Benny était sur le banc, le message semble clair pour VDE… Seoudi est le joueur qui m’énerve le plus. Ce gars semble clairement démotivé. Il a fait deux bons matchs depuis le début de saison et est toujours titulaire.. J’ai lu quelque part qu’il est trop cher pour ne pas l’aligner, c’est exactement ça. Pourtant le gars est aussi impliqué qu’un collégien endormi sur son banc.  Faudrait lui faire comprendre que sa carrière va pas repartir si il se sort pas les doigts du cul (comme dirait Reyhan). Somé est un guerrier. Cabeke revient petit à petit à son bon niveau et nous apporte beaucoup. Camara et Labor sont sobres et efficace. J’ai été un peu déçu par la prestation de Bouli qui était titularisé et remplacé à la mi-temps. Pendant la préparation, il était clairement au dessus, j’espère qu’il reviendra vite à niveau, parce que ce type a vraiment beaucoup de qualités. C’est une bête physique, bonne frappe, assez technique et surtout une mentalité irréprochable. A l’opposé de Tonini et ses drifts en BMW dans les rues de Molencité.

Globalement, notre équipe confirme sa perte de vitesse et son manque de maturité,  comme si le sérieux et la motivation de bien faire avait foutu le camp. Mais au final, si ça se trouve, c’est tout simplement ça? Peut être que les troubles qui secouent à nouveau nos vestiaires et les retards de salaires ont à nouveau vidé toute l’envie de notre groupe? J’ai envie d’écrire un petit article de réfléxion sur notre situation et le rôle de Johan Vermeersch dans cette histoire. Je vous donne donc rendez vous demain ou jeudi !

Bonne semaine à tous et rendez vous ce samedi à Mouscron !

Encore un peu de lecture ? Si vous avez envie de revoir le résumé vidéo du match, vous le trouverez si dessous (TLB). Vous pouvez aussi lire la review de Zob, ou vous pourrez découvrir les dernières frasques et mensonges de JV. Je vous rajoute aussi les articles de presses francophone concernant le match.


Des exclusions à répétition (05/11/2013)
Le RWDM reste sur un 2/12, mais a surtout perdu des points en écopant de cartes rouges

Lors des trois derniers matchs de championnat, le RWDM a chaque fois mené au score, mais n’a pris que 2 points. Ces unités perdues s’expliquent avant tout par les exclusions dont ont été victimes les Bruxellois. Bellia contre Alost, Nicaise à Heist et celles de Labor et Somé contre Geel ont permis aux adversaires des Molenbeekois de grappiller un résultat inattendu.

Exclu à deux minutes du terme dimanche dernier contre Geel, causant ainsi le penalty égalisateur, le défenseur Jérémy Labor déclarait au coup de sifflet final : « Dès qu’on subit un peu la pression, on se met à paniquer. On ne parvient plus à garder le ballon et on enchaîne les imprécisions. » Cette analyse de la part du joueur français semble refléter la réalité. Face à Alost et Geel, le RWDM Brussels avait tout en main pour l’emporter. Au lieu de cela, c’est son adversaire qui a décroché un point inespéré en toute fin de rencontre sans forcément faire le siège devant la cage de Sourzac. Faute de parvenir à se mettre à l’abri au marquoir, les Bruxellois reculent, perdent leurs moyens et laissent revenir leur rival, qui de son côté n’en demande pas tant. À leur décharge, l’homme en noir paraît avoir une dent contre les Bruxellois en ce moment. Après les rapports écrits par le corps arbitral présent à Heist à l’encontre de Nicaise et du coach Beugnies, l’exclusion de Labor dimanche est fort contestable également. « J’ai revu les images et j’ai du mal à comprendre la décision de l’arbitre », explique Didier Beugnies. « L’attaquant est dos au goal, il n’y a pas d’occasion de but, il y a encore des joueurs derrière et la faute semble en plus légère. Mais il a décidé de siffler penalty et de donner la carte rouge ! Sur l’expulsion de Somé quelques minutes plus tard, là aussi on peut en discuter. Il est rapide et très explosif. En regardant les images, on voit qu’il n’y a aucune mauvaise intention derrière son geste. »

Malheureusement, et même si les contestations ont du sens, le résultat final ne bougera pas. Face à trois formations à leur portée, pendant que les ténors de la série marquaient quelque peu le pas, les troupes molenbeekoises ont raté le coche. Le RWDM rentre un peu dans le rang alors qu’il pouvait refaire une partie de son retard avec le haut du tableau. Un 9/9, qui était tout à fait concevable, aurait fait le plus grand bien avant le déplacement de samedi soir à Mouscron. Pour leur part, les Hennuyers sont aussi dans le creux de la vague puisqu’ils restent sur un nul contre Virton et une défaite à Saint- Trond.

Hier matin, lors de l’entraînement, plusieurs Bruxellois ne pouvaient s’entraîner normalement. Seoudi, qui a reçu un coup sur sa cheville, Somé, qui avait mal aux ischios, et N’Diaye, qui se plaignait des adducteurs, ont participé à l’échauffement avant d’arrêter. Concernant Habarugira, les nouvelles n’étaient pas excellentes puisque son genou blessé précédemment avait gonflé.
Didier Beugnies : « On devrait être 6e avec 26 points »

On commence à le connaître, Didier Beugnies n’est pas du genre à mâcher ses mots ni à se cacher derrière des excuses. Il préfère oublier le match de Heist, mais il en veut à ses joueurs pour les nuls concédés en toute fin de rencontre à domicile face à Alost et Geel. « Je suis fâché sur mes joueurs et je leur ai dit », entame l’entraîneur molenbeekois. « Contrairement à vous, et même si à 10 on aurait dû faire 1-1, le match à Heist n’est pas à prendre en compte. Sans revenir là-dessus, il y a eu des erreurs arbitrales qui ont conditionné le match. Mais contre Alost, on gère clairement mal la fin de rencontre. Pareil face à Geel, où on mène toujours 1-0 à la 88e. On n’est pas encore assez intelligent que pour garder le ballon. Au lieu de ça, on relance notre adversaire. On peut commettre des erreurs, mais pas toutes les semaines ! En comptant ces 4 points perdus, on en aurait 26 et on serait à 6 points seulement du premier… »
Le classement

Les Molenbeekois ont écopé de 6 exclusions survenues lors de 5 rencontres différentes cette saison. Si face à Saint-Trond et l’Antwerp, les expulsions de Somé et Camara n’ont pas changé grand chose au résultat, si ce n’est qu’on ne saura jamais ce qu’il serait advenu à 11 contre 11, celles de Bellia, Nicaise, Labor et une deuxième fois Somé ont coûté des points au RWDM. Contre Alost, alors que les Bruxellois menaient 1-0 et jouaient à 11 contre 9, Bellia a vu rouge et les Oignons sont revenus au score. À Heist, les Bruxellois menaient 0-1 avant que Nicaise ne soit exclu. Score final : défaite 3-1. Enfin, contre Geel, le RWDM gagnait 1-0 avant que Labor ne soit renvoyé au vestiaire, imité 2 minutes plus tard par Somé. Les Anversois en ont profité pour égaliser sur penalty. Ce sont donc 7 unités perdues, qui changeraient fortement la donne au classement.
La hiérarchie serait la suivante :
1.Mouscron
32 pts
2.Eupen
32 pts
3.Westerlo
31 pts
4.Saint-Trond
29 pts
5.RWDM Brussels
29 pts
6.Antwerp
25 pts

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top