Acceuil / Tout / Articles de presse / Revue de presse: le RWDM est premier!

Revue de presse: le RWDM est premier!

Le RWDM passe en tête (09/01/2017)

Score parfait pour Drazen Brnic avec cinq victoires en cinq matches

La pression qui aurait pu peser sur les épaules des Molenbeekois en raison de la possibilité de prendre la tête a vite glissé sur les manches de chacun d’entre eux. Certes, dans un Tivoli perdu dans une purée de pois, les joueurs de Drazen Brnic n’ont peut-être pas livré le match de leur vie mais ils ont joué en leaders qu’ils sont d’ailleurs devenus lorsque l’arbitre sifflait les trois coups scellant la victoire. “Maintenant, les choses sont claires, tout le monde est à 14 matches”, soufflait le coach Drazen Brnic. “On nous donnait vainqueur dans ce match mais encore fallait-il le jouer.”

Sur un grand terrain, ce que les Manageois ne foulent qu’épisodiquement dans la saison, le RWDM n’a pas tremblé malgré le jeu sans complexe des hôtes du jour. Il est vrai qu’à deux centimètres près, Seggour, sur un lob atterrissant sur le poteau, avait le 1-0 au bout du pied. Mais le réalisme et l’expérience des Bruxellois ont alors fait la différence avec deux buts : un coup franc prolongé et une tête piquée. “Dommage, le but encaissé en fin de match tant les gars ont fait preuve de générosité sur un terrain qui, par endroits, ne permettait pas d’avoir de bons appuis. On méritait la victoire. Pour chaque adversaire, nous affronter, c’est un peu le match de l’année.”

Dorénavant premier de la série, le RWDM va devoir confirmer. En plus de la pression liée au nom du club, il y aura maintenant cette première place à défendre chaque semaine. “Je préfère cette pression-là”, rigole le coach. “De toute façon, qu’on soit premier ou deuxième, l’objectif est le même : gagner !” Drazen Brnic reste donc invaincu avec cinq victoires en cinq matches. “À Solre, ce sera un tout autre terrain mais on doit mériter de pouvoir jouer sur des terrains dignes de la D1 (NdlR : en grimpant les divisions).”

Source : Nathalie Dumont – La Dernière Heure 2017

Le RWDM s’impose difficilement mais prend la tête (09/01/2017)

Cinquième victoire de rang pour Drazen Brncic

Les Molenbeekois commencent idéalement l’année 2017. Ils sont venus à bout, non sans peine, d’une très bonne équipe de Manage et engrangent trois points qui leur permettent de prendre la tête du classement général. Brncic, l’entraîneur, enchaîne un cinquième succès d’affilée depuis son arrivée.

CS. ENTITE MANAGEOISE  1 – 2  RWDM

Les buts : 45e Brouckaert (0-1), 83e Daal (0-2), 92e Piret (1-2).
Manage : Maffeo, Bailleul, Gobert, Hubaut (69e Moucheron), Sergeant (78e Arcoly), Brabant (46e Diotallevi), Piret, Seggour, Strypens, Debauque, Ozturk.
RWDM : Santos Pavros, Haidara, Rivituso (61e Moding), Cabeke, Kheyari, Liard, Vanderhaegen, Daal, Brouckaert, Ngangue, Eale Lutula (75e Cisse).
Carte jaune : Piret

Le déplacement très loin du RWDM à Manage fût d’être une partie de plaisir pour les visiteurs. Dans un épais brouillard, Manage, qui évoluait exceptionnellement au Tivoli à La Louvière afin de pouvoir accueillir les nombreux fans bruxellois, leur a posé de gros problèmes. À la demi-heure de jeu, les Hennuyers étaient même à deux doigts d’ouvrir le score sur un lob astucieux de Seggour. Mais la balle s’écrasait sur le poteau. Il faudra ensuite une reprise de la tête imparable de Brouckaert sur un coup franc, juste avant la pause, pour donner un peu d’air au RWDM.

La deuxième mi-temps se débridait et les Molenbeekois manquaient à plusieurs reprises d’alourdir le score. Mais il fallait attendre le coup de tête astucieux de Daal, à cinq minutes du terme, pour rassurer définitivement les Rouges et Noirs. À la toute dernière minute, Manage réduisait le score, profitant d’un manque de concentration de la défense. Au grand mécontentement de Drazen Brncic. « Je suis fâché d’avoir encaissé ce but », explique l’entraîneur molenbeekois. « On donne un goal trop facilement à cause d’un manque de rigueur de notre arrière-garde. Mais je suis toutefois content de mes joueurs dans l’ensemble. Nous avons rencontré une très bonne équipe qui mérite amplement sa position au classement (ndlr: Manage est sixième). Sur un terrain difficile où les appuis étaient très délicats, nous n’avons pas concédé beaucoup d’occasions. Je regrette simplement que nous n’ayons pas plus concrétisé. »

UNE GROSSE AMBIANCE
Cette victoire, dans ce match en retard, propulse le RWDM, pour la première fois de la saison, en tête du classement. Les Molenbeekois, qui dépassent donc Rebecq, sont désormais en position idéale à l’entame du deuxième tour. « Cet après-midi, on a envoyé un message fort à nos adversaires », clame Drazen Brncic. « La pression sera de plus en plus forte vu que nous sommes maintenant leaders. Mais je préfère cette pression à celle de devoir courir après nos adversaires. On sait qu’on a l’obligation de gagner chaque rencontre. Nous sommes toujours attendus et chaque match est une affiche pour les clubs qui nous affrontent. Aujourd’hui, il y avait encore une énorme ambiance. »

Les bulletins

Titulaires
5,5 SANTOS PAVROS : à deux reprises, il a manqué de communication avec ses défenseurs mais sans conséquence. Il ne pouvait par contre rien sur le but.
6 HAIDARA : il s’est bien débrouillé dans la défense à trois malgré des appuis très difficiles. Il a glissé à de nombreuses reprises.
6 RIVITUSO : il a bien tenu le choc durant une heure pour sa première titularisation depuis un an. Sobre, il n’a pris aucun risque.
6,5 CABEKE : il n’a eu de cesse d’arpenter son flanc. Très combatif, il n’a rien lâché et montré la voie à suivre à ses coéquipiers.
6,5 KHEYARI : il a rayonné derrière. Très sûr, il ne s’est jamais fait passer. Il a également toujours effectué le bon choix à la relance.
6 LIARD : il a effectué le boulot de l’ombre. Pas très visible offensivement mais très efficace à la récupération.
6 VANDERHAEGEN : il a beaucoup couru sur son flanc et s’est rendu très disponible. Mais il a eu beaucoup de déchets dans ses centres et ses dernières passes.
6,5 DAAL : une occasion, un but : il a fait ce qu’on attend d’un avant-centre. Il a également énormément pesé sur la défense en jouant en pivot.
6,5 BROUCKAERT : il a débloqué la situation en fin de première mi-temps. Très actif dans le milieu de terrain, il a récupéré de nombreux ballons.
5 NGANGUE : il a manqué de vision de jeu en effectuant souvent le mauvais choix. A touché beaucoup de balles mais sa dernière passe a souvent fait défaut.
6 LUTULA : il s’est démené en soutien d’attaque. Ses accélérations ont fait mal et il aurait pu inscrire un but sans un superbe arrêt du gardien adverse.

Remplaçants
6 MODING : rentrée sobre. Il n’a pas perdu beaucoup de ballons.
6,5 CISSE : a démontré ses belles qualités techniques. Il délivre l’assist sur le second but.

Source : VINCENT MILLER – La Capitale 2017

 

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top