Acceuil / Tout / Articles de presse / RWDM – Hoogstraten 1-1 : Résumés presse francophone

RWDM – Hoogstraten 1-1 : Résumés presse francophone

20 janvier 2014
Bilgic. Alors que son transfert n’est toujours pas réglé (le sera-t-il un jour ?), Hakan était titulaire hier après-midi à la place de Doudouh, blessé.
Nollevaux. Il a fait son retour dans l’effectif et est monté au jeu à la 51e, à la place de Bellia.
Cabeke. Le back gauche a écopé de sa cinquième carte jaune et sera, par conséquent, suspendu samedi prochain pour le déplacement à Westerlo.
Gardien. Comme la semaine dernière, il n’y avait que 17 joueurs sur la feuille de match et aucun deuxième gardien sur le banc. La raison ? Van Den Eynde est blessé et Benny Rogiest a été sanctionné par le club pour ne pas s’être présenté durant une semaine après le match amical contre Harelbeke. (Source : S. St. – La D.H. 2014)

“Un non-match de notre part” (20/01/2014)
Didier Beugnies regrettait les mauvais choix faits par ses joueurs

C’est une équipe du RWDM bien moins séduisante que la semaine dernière que nous avons eu l’occasion de suivre ce dimanche. Il y avait moins d’envie et de précision dans le jeu, d’où ce partage logique. Même Didier Beugnies n’a pas reconnu ses joueurs. “C’était un non-match de notre part. À mon avis, on a cloné mes joueurs durant la semaine car ce ne sont pas ceux qui ont battu Saint-Trond. Il n’y avait pas le même courage, la même envie, justesse et animation dans le jeu. Dans ce match, Hoogstraten nous a offert le 1er but et malgré le fait que j’ai prévenu mes joueurs en semaine et à la mi-temps, ils se sont déconcentrés en seconde période.” Y avait-il trop de décompression dans le chef des Molenbeekois alors que leur situation se régularise enfin ? “Si c’est le cas, je vais demander au président qu’il continue à les payer en retard”, ironisait le coach. “Je ne peux pas expliquer une telle prestation et surtout une telle différence par rapport à la semaine dernière. On a en tout cas prouvé que lorsqu’on ne joue pas notre football, nous devenons une équipe banale.” S’agissait-il alors d’un manque de fraicheur physique ? “Si c’était le cas, alors nous n’aurions pas livré une telle prestation la semaine dernière et nous n’aurions pas continué à pousser les dernières minutes. Nous avons tout simplement trop souvent fait les mauvais choix.”

Du coup, le RWDM manque l’occasion de s’installer seul à la 5e place. “Nous aurions dû avoir 35 points, nous n’en avons que 33, les joueurs me doivent quelque chose. Ce qui me fait le plus râler, c’est que nous avons galvaudé une belle occasion de nous rapprocher du haut de tableau. Je n’en avais pas parlé à mes joueurs, mais j’avais bien vu que nous pouvions nous rapprocher de la 4e place.” Et donc du tour final… “Cela devient maintenant compliqué. Le seul moyen d’y arriver serait de cartonner lors de la 3e tranche. Aujourd’hui, je sais juste que nous n’avons plus de souci à nous faire pour le maintien.”

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2014

Le top 5 passe sous le nez du RWDM (20/01/2014)
Brouillons, les Molenbeekois ne méritaient pas de gagner

Sept jours après avoir battu Saint-Trond, le RWDM n’a pas été capable de prendre la mesure de Hoogstraten, futur pensionnaire de Division 3. Les Molenbeekois loupent l’occasion d’intégrer le top 5.

Ce n’était pas la même équipe. Et pourtant si, à quelques exceptions près puisque Doudouh, blessé, était forfait alors que Nollevaux avait pris place sur le banc. Difficile de croire que l’équipe qui avait réussi à battre Saint-Trond ait pu perdre des plumes contre Hoogstraten. Mais à vrai dire, le RWDM ne méritait pas davantage car il a balbutié son football tout au long des nonante minutes. Poussifs et sans imagination, les hommes de Didier Beugnies ont rarement inquiété Ben Van Bael, le gardien adverse. Ils ont pourtant réussi à ouvrir la marque, un peu par hasard, quand une longue balle de Labor heurtait le… dos de Joeri Meyvis, offrant à Lkoutbi un but tout fait. Tombé à la 19e minute, ce but n’a toutefois pas libéré les joueurs, qui ont joué sur le même rythme tout au long de la rencontre.

Heureusement, derrière, ça tenait plutôt bien la route avec un Kere intransigeant et un Cabeke très volontaire. Mais plus le match avançait, moins le RWDM parvenait à garder le ballon. A force de reculer, on sentait que le but égalisateur n’était pas très loin. Il est malheureusement tombé après une mauvaise sortie de Sourzac devant Tom Boere, qui ne s’est pas fait prier pour remettre logiquement les deux équipes à égalité. Dommage car même sans briller, les Bruxellois auraient pu l’emporter et faire une bonne affaire au classement, en dépassant l’Antwerp. Et surtout, en intégrant le top 5. La barre des 34 points, si chère à Didier Beugnies, n’a donc pas encore été atteinte. Ce sera peut-être pour samedi à Westerlo, même s’il faudra faire sans Geoffrey Cabeke, suspendu, et que l’infirmerie reste bien garnie. « Je peux rassurer tout le monde : nous ne serons pas concernés par le maintien car nous continuerons à prendre des points », indiquait Didier Beugnies après la partie. Mais le RWDM en prendra moins s’il joue comme il l’a fait hier.

Source : JULIEN COLLIGNON – La Capitale 2014

Le RWDM gaspillent deux points bêtement (1-1) (19/01/2014)
Chaque équipe a eu sa mi-temps

Fort de son succès contre Saint-Trond, le RWDM abordait avec confiance la venue de Hoogstraten, avant-dernier. Les Molenbeekois entamaient d’ailleurs bien la partie et prenaient les choses en mains. Lkoutbi profitait même d’une incompréhension dans la défense visiteuse pour ouvrir la marque.

La seconde période fut toutefois à l’avantage de Hoogstraten qui poussait et multipliait les coup francs. Sur un ballon anodin, Sourzac manquait sa sortie et les visiteurs égalisaient logiquement, privant les Molenbeekois d’un nouveau succès.

RWDM : Sourzac, N’Diaye, Labor, Kere, Cabeke, Nicaise, Bellia (51e Nollevaux), Bilgic (46e Gounongbe), Lkoutbi (86e Tonini), Seoudi, Bouyfoulkitne.
Hoogstraten : Van Bael, Engelen, G. Van Der Linden (69e R. Van Der Linden), Schrauwen (46e Van Gansen), Tilburgs, Swaegers, Meyvis, Gommers, Cornelissen (62e Traore), Van Huffel, Boere.
Arbitre : M. Pots.
Avertissements: Cabeke, Gommers, G. Van Der Linden, Gounongbe.
Les buts : 20e Lkoutbi (1-0), 82e Boere (1-1).

Source : Sébastien Sterpigny – La D.H. en ligne 2014

Didier Beugnies : « Mes joueurs étaient prévenus » (20/01/2014)
Le coach du RWDM avait la tête des mauvais jours après le nul concédé par ses joueurs. Il faut dire que la prestation n’a pas du tout été à la hauteur des espérances.

Que pouvons-nous dire de ce match ?
« Que pouvons-nous dire de ce non-match », plutôt ! J’ai l’impression qu’on a enlevé mon groupe parce que ce n’est pas la même équipe que contre Saint-Trond.

Comment l’expliquez-vous ?
La semaine passée, on jouait au ballon, on jouait juste, avec de l’animation. On a fait mal à Saint-Trond. En première mi-temps, Hoogstraten nous donne un but. Ce n’est pas nous qui marquons. J’avais prévenu mes joueurs en semaine, à la théorie et je les ai prévenus encore à la mi-temps : garder le ballon et faites circuler. Mais ils ont fait l’inverse. Et à partir du moment où on ne joue pas notre jeu, on devient une équipe banale.

Est-ce une forme de relâchement après les jours mouvementés ?
Si c’est ça, alors je vais demander au président de ne pas les payer… C’est du second degré mais je ne sais pas expliquer une telle différence. On peut prester un peu moins bien. Mais prester très haut puis très bas, ce n’est pas normal. On était deuxième sur tous les ballons et on faisait les mauvais choix. Les joueurs me doivent quelque chose.

Vous auriez pu être cinquièmes en cas de victoire…
Ce n’est pas l’important à l’heure actuelle. On aurait dû avoir 35 points mais on en a 33 : c’est ça qui m’embête.

Source : Julien Collignon – La Capitale 2014

Martin Sourzac : « J’assume mon erreur sur le but qu’on encaisse » (20/01/2014)
La tête sur les épaules, Martin Sourzac n’avait aucune peine à avouer qu’il était responsable sur le but égalisateur. « Je sors mais le ballon rebondit. Ma gestion de la balle n’était pas bonne. J’assume mon rôle dans ce but. Il y aura des jours meilleurs. Il faut que je travaille pour éviter de commettre ce genre d’erreurs. Pour un gardien, cela arrive malheureusement. »

Collectivement, le RWDM n’a jamais été au niveau de la semaine précédente, contre Saint-Trond. « Hoogstraten est une équipe qui se bat pour le maintien, c’est différent. Ce n’est pas un manque d’envie. On voulait prendre la 5e place. La fatigue ? Peut-être mais ce n’est pas une excuse, on doit savoir gérer les fins de match. »

Source : J.CO. – La Capitale 2014

 

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top