Acceuil / Tout / Articles de presse / Article de presse : Plein d’info – La Capitale

Article de presse : Plein d’info – La Capitale

Voici donc le contenu de La Capitale, avec plein plein plein d’infos, la réunion, le match de gala ( SUPER INITIATIVE), l’avenir de certain joueurs et surtout une belle interview de Siani. N’oubliez pas de lire l’article sur le flop 5, si vous n’avez pas encore eu le temps de le lire et de tenir à l’oeil la mise aux enchères au profit de l’animation en tribune! Bon week-end à tous.

Onwuekelu. Il a fait une petite rechute et doit une nouvelle fois rester quelques jours au repos.
Match de gala. Face au Germinal Beerschot le vendredi 13. Les joueurs du FC Brussels continueront à s’entraîner jusqu’à la fin de semaine prochaine. Vendredi soir, ils devraient affronter le Germinal Beerschot au stade Edmond Machtens (heure à déterminer) pour finir la campagne en beauté.
Réunion. La direction organise une réunion avec les supporters le jeudi 12 mai dès 19h dans la tribune Raymond Goethals. Johan Vermeersch et Thierry Dailly expliqueront les projets d’avenir du club et répondront aux questions des supporters.
Négociations. A peine le maintien entériné et la licence octroyée que Thierry Dailly s’est replongé dans les dossiers chauds : les joueurs en fin de contrat. Ils sont nombreux et pas des moindres : les Brésiliens Bergonsi et Café, ainsi que le Slovène Komel ou encore Kassim Doumbia. Le défenseur malien arrive en fin de contrat à La Gantoise également, et le Brussels va prendre contact avec la direction flandrienne afin de savoir si elle compte proposer un nouveau bail au joueur. Le Brussels a déjà rencontré le manager du duo sud-américain et a fait une double proposition mais les joueurs se sont octroyés une dizaine de jours de réflexion. Thierry Dailly rencontrera Herman Van Holsbeeck et Jean Kindermans dans le cadre de l’accord de partenariat avec Anderlecht mais qu’à ce jour, aucun joueur n’est vraiment dans la ligne de mire. (Source : DAV.D. – La Capitale 2011)

Siani : “Rester ? Oui, si le club a d’autres ambitions” (07/05/2011)
Le prêt de Sébastien Siani s’achève. En fin de contrat au parc Astrid, le Camerounais ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. Et si le Brussels aimerait évidemment conserver celui qui a animé sa ligne d’attaque tout au long du second tour, le convaincre d’y signer un nouveau bail de longue durée s’annonce difficile. Dommage tant que le joueur de 24 ans avait séduit, comme à l’Union Saint-Gilloise en son temps.

Sébastien, la saison s’est achevée sur deux bonnes notes, avec le maintien puis l’octroi de la licence. Comment vous sentez-vous ?
Excessivement bien. Les dernières semaines et les derniers mois furent tellement éprouvants et tendus que nous avons tous poussé un gros “ouf” de soulagement au terme du match de dimanche dernier. Se battre jusqu’à la dernière minute pour sauver sa peau, cela demande autant d’efforts sur le plan mental que sur le plan physique. Mais je suis heureux parce que je peux marcher la tête haute avec le sentiment du devoir accompli.

L’histoire s’est mieux finie qu’à l’Union Saint-Gilloise…
Oui, en effet. Avec l’Union, nous avons finalement fait la culbute au terme du dernier match à Ostende. Cela reste, à ce jour, mon plus triste souvenir dans ma carrière footballistique. Ayant connu ça, je ne voulais pas le revivre une seconde fois. Le maintien du Brussels est donc une grande victoire, personnelle et collective.

Se pose maintenant la question de votre avenir. A 24 ans, vous êtes en fin de contrat à Anderlecht. Le Brussels aimerait vous conserver. Mais quelle est votre volonté ?
C’est trop tôt pour le dire. Je ne cache pas que je nourris de l’ambition et qu’à 24 ans, je dois vraimentmefixer un plan de carrière. Dans cet ordre d’idées, j’aspire à retrouver la  Division 1, directement ou dans les prochains mois. Je ne renierai pas la proposition du Brussels mais avant de répondre, j’éprouve le besoin de me reposer et de me ressourcer. Je prends un peu de recul par rapport au football pendant quinze jours et je penserai à tout cela après. Puis, dès que mon avenir sera assuré, je partirai au Cameroun. J’ai mérité mes congés et j’ai besoin de revoir les miens.

Concrètement, y a-t-il une chance que vous soyez encore au stade Machtens la saison prochaine ?
Oui. Mais cela dépendra aussi de ce que le club veut faire et de l’ambition qu’il affichera. Il est exclu que je connaisse une deuxième campagne comme celle-ci. Mais si le groupe est
conservé, pourquoi pas ? Les derniers matchs de la saison ont prouvé que nous devions nourrir d’autres projets.

Vous parlez du groupe justement. On a senti lors des derniers mois qu’il y avait de l’unité entre les joueurs, pour ne pas dire de l’amitié.
C’est vrai. Même quand cela ne marchait pas et que les résultats ne répondaient pas à l’attente, l’état d’esprit a toujours été positif. J’ai tissé des liens très forts avec Kassim Doumbia et Onyeka Onwuekelu notamment. Dans un sens, ça me plairait de continuer à leurs côtés.

Un petit mot enfin sur Anderlecht, le club auquel vous appartenez pour quelques jours encore…
C’est dommage qu’il laisse filer le titre comme ça alors qu’il y autant de talent dans l’équipe.

Source : David Dupont – La Capitale 2011

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top