Acceuil / Tout / Articles de presse / La Division 3, c’est pour cette fois (06/03/2012)

La Division 3, c’est pour cette fois (06/03/2012)

Football-fiction : le Brussels descend, l’avenir est noir

L’espace de quelques minutes, le virtuel a pris le dessus sur la réalité. Il a piraté notre esprit, contrôlé nos pensées, agi à notre place. Nous voilà plongés dans un remake du film “Tron” version molenbeekoise. Puisque les mecs du FC Brussels jouent avec nos pieds, jouons avec les leurs. Dans cette version cybernétique de l’avenir, le matricule 1936 bascule en D.3. Enfin, serait-on tenté d’écrire. C’est la fin d’une brève histoire sportive qui n’a jamais pris la tournure qu’elle aurait dû.

Le nul contre Wetteren, la débâcle à Lommel : voilà le Brussels qui vient de poser les clous de son cercueil après s’être allongé sur un lit de ronces. Rien ne va plus. Le ciel s’est assombri. Le soleil a disparu derrière un épais flux de nuages. Dans cette fiction, Johan Vermeersch a pénétré dans le vestiaire du stade limbourgeois, balancé quelques roquettes verbales à ses joueurs, Thierry Dailly s’est appuyé sur l’épaule de Christian Rits et lui a susurré “Ce n’est pas moi qui ai voulu ça.” Stéphane Demol ne s’est pas ému. Il savait presque que le combat était perdu d’avance. Alors malgré les quelques matchs qu’il reste à disputer, le Brussels vient de mettre l’autre pied dans la 3e dimension. Euh pardon, la 3e division. Sa juste place après avoir l’échappé belle plusieurs saisons de suite. Le président bruxellois s’apprête à jeter le gant. Finalement, c’est mieux de construire des immeubles. La commune a planifié de raser le stade Machtens mais se heurte à des pétitions à la chaîne. Ras-le-bol de payer des ouvriers pour entretenir une pelouse qui est le théâtre d’un spectacle tragicomique tous les quinze jours. Les supporters ont organisé des funérailles à prendre au second degré. Ils ont fait le court trajet de la rue Charles Malis au cimetière de Molenbeek avec de gros bouquets de roses rouges et de tulipes noires. Bientôt, le championnat de D.3 va reprendre ses droits et le Brussels est en Série B. Enfin, pour que vous sachiez, entre-temps le club a changé de nom : le Racing Molenbeek 47 est né. Quelle aubaine, la compétition commence par une affiche à s’en lécher les babines : le promu de Promotion C se déplace dans la capitale. Un choc contre l’Esperanza Neerpelt, voilà qui fait rêver. Il y a 335 personnes à Molenbeek Saint-Jean. Seule l’Union Saint-Gilloise attirera plus de monde. Suivront des matchs contre Izegem, La Calamine, Geel-Meerhout et d’autres. Des joueurs ayant causé cette descente aux enfers, il n’en reste qu’un : Jonathan Heris. Talentueux à souhait, il a manqué d’ambition et juré fidélité à son club de coeur, ou ce qui l’en reste. Samy Houri est à Gap, en France. Sébastien Siani a trouvé refuge à l’Antwerp. Mohamed Aoulad a fait la préparation avec Anderlecht puis a été prêté à Westerlo. Danny Ost, pourtant le plus “brusseleir” des coachs, a décliné la proposition que lui faisait le nouveau président, un bienheureux qui a gagné à l’Euromillions, qui ne sait pas qu’un ballon est rond mais qui veut se faire plaisir. Alors il s’est offert le club pour une bouchée de pain et fait un peu tout et n’importe quoi. Douze mois plus tard, c’est la promotion et la fin, tout court. Merci pour tout. On tire le rideau sur la scène.

Messieurs les joueurs, il vous reste royalement neuf matchs pour vous bouger les bijoux de famille, arrêter de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas (des stars du foot), prouver que vous avez une once d’orgueil et assurer le maintien. Alors seulement, ce texte sera à relire avec un sourire en coin et un brin de dérision. Sinon le Tartare, la région la plus profonde des enfers, ses lacs de soufre et ses étangs gelés, ne sont pas loin.

Source : DAVID DUPONT – La Capitale 2012

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top