Acceuil / Tout / Infos journalières / Nahimana, Grassi et Aoulad..

Nahimana, Grassi et Aoulad..

Entraînements. Les joueurs avaient congé ce lundi. Ils s’entraînent aujourd’hui à 11h30 et 15h30, mercredi, jeudi et vendredi à 15h30 et samedi matin. Sauf si un nouveau coach débarque…
Blessés. Nahimana reprend avec le groupe. Gundogan et Kompany sont toujours sur la touche.
Nollevaux. Il passait une échographie hier suite à un coup sur le pied. On craignait une fissure.
Grassi. Le Brussels va analyser les images pour voir s’il fera appel suite à l’exclusion de son défenseur. Le parquet l’UB a proposé une journée et 100 euros d’amende pour son exclusion. (Source : S. St. – La DH 2011)

“Il nous a fait reprendre confiance” (18/10/2011)

Sébastien Siani reconnaît le mérite de son coach ad-interim, Christian Rits

Le Brussels a gagné et c’est un petit événement en soi si l’on tient compte des cinq dernières semaines. Pourtant, l’euphorie n’a pas spécialement gagné le vestiaire bruxellois, conscient qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire pour se stabiliser. “Ça fait du bien pour tout le groupe”, dit Sébastien Siani.

“Je pense toutefois que nous devons enchaîner les victoires pour commencer à se montrer optimistes. On a gagné, c’est bien mais je pense déjà au match de la semaine prochaine contre Lommel”. Par ces mots, le Camerounais entend rappeler à tout le monde que ce large succès à Wetteren ne change pas fondamentalement la donne. Seizième, le Brussels reste à la traîne au classement général. “Ce n’est pas contre Wetteren que nous devons montrer que nous savons gagner un match, désolé”, poursuit l’ancien joueur d’Anderlecht. “Sans vouloir manquer de respect à notre adversaire, si on ne gagne pas ce match, on doit arrêter le foot… (sic).”

Le travail effectué par Christian Rits durant la semaine a porté ses fruits. Le coach ad-interim a surtout tenté de redonner confiance à des joueurs qui l’avaient perdue. “Il a fait prendre conscience à tous de ses qualités. Chacun doit faire en match ce qu’il sait faire de mieux et surtout, nous devons travailler les uns pour les autres. Le coach s’est aussi appuyé sur le travail effectué par Michel De Wolf. Cette victoire est d’une part aussi la sienne.” Voilà qui réconfortera peut-être un peu l’ancien coach… en attendant toujours d’en trouver un nouveau.

Source : J.CO. – La Capitale 2011

“Chrisitan sera plus efficace en restant T.2”

L’ancien milieu de terrain du Brussels nous donne son avis sur Christian Rits.
“J’aimerai commencer en félicitant le Brussels pour sa victoire. Beaucoup diront que l’adversaire était dernier de la série. Je ne suis pas d’accord avec ce jugement. Ce succès montre qu’ils ont réussi à gérer une certaine pression et qu’ils ont bien abordé le match. Ce qui est certain, c’est que Christian est arrivé à faire passer le message et a donné confiance à ses joueurs. À mes yeux c’était et cela restera le match le plus compliqué de la saison vu les conditions : changement d’entraîneurs, pression du résultat et pression médiatique. Pour en revenir à Christian Rits, je pense que c’est un entraîneur qui a une belle expérience, et ce à tous les nivaux. Il sent le vestiaire comme un joueur. Étant joueur, c’est le type de gars qu’on aime : quelqu’un qui se bat pour son club. Et c’est pareil en tant que coach. Il se donnera à 110 %. Il connaît le groupe mieux que quiconque. D’un côté, je ferai confiance à Christian car derrière lui, il y a une certaine garantie. Il est apte à prendre ce groupe en mains et à le faire avancer. Le patron devrait arrêter de chaque fois chercher des noms. Il est temps qu’il prenne quelqu’un qui connaît le groupe, l’équipe, le club. Christian arrive à donner confiance aux joueurs et trouve les mots justes. Il redonne l’envie à ses troupes de jouer au football. De l’autre côté, est-il capable de gérer la pression qui existe au Brussels ? Je ne peux pas juger… Mais je sais qu’il peut le faire. Tout comme, du jour au lendemain, il peut tout lâcher et jeter l’éponge parce que cela ne va plus. C’est donc assez difficile de savoir ce qui est le mieux. À la place de Christian, je resterais T.2. Il y sera bien plus efficace grâce à sa relation avec les joueurs. Relation qu’il ne retrouvera pas en tant que T.1. Je vais me mouiller. Si je suis entraîneur, je réfléchis à deux fois avant de venir entraîner ici. On ne sait jamais sur quoi on va tomber. Je terminerai en disant que beaucoup de coaches veulent venir ici, mais qu’au final, beaucoup sont contents de ne plus y être. Il faut se demander pourquoi…”.

Source : S.L. – La Capitale 2011

Aoulad espère que la victoire à Wetteren va servir de déclic

MOLENBEEK Lors de la victoire à Wetteren, Mohammed Aoulad s’est montré très présent et disponible pour ses équipiers. Il a apporté de la vitesse dans le jeu des Molenbeekois et son but d’ouverture, inscrit très tôt dans la rencontre, a permis au Brussels de se libérer.

Alors, ce match à Wetteren, c’était la meilleure prestation d’Aoulad cette saison ?
“Mon meilleur match, c’était à Waasland, quand j’avais marqué là-bas. Celui-ci, on va dire que c’est l’un de mes meilleurs matches.”
Dirigé pour la première fois par Christian Rits, on a vu un Aoulad libéré sur le terrain.
“J’étais bien dans cette rencontre. Le coach m’a mis en confiance et ça fait du bien de retrouver la victoire. C’était un match à six points, qu’il ne fallait pas perdre.”
Comme beaucoup dans l’équipe, le milieu molenbeekois a très mal vécu les cinq dernières rencontres.
“On ne méritait pas ce 0/15, ni cette avant-dernière place. On a souvent dominé, livré de bons matches, mais on ne gagnait pas. C’était vraiment frustrant de voir que les résultats ne suivaient pas.”
Aujourd’hui, Mohammed espère que le Brussels nouveau est arrivé.
“J’espère que cette victoire à Wetteren va nous servir de déclic. Il ne faut pas non plus s’enflammer. Il faut confirmer notre bonne prestation face à d’autres adversaires. Notamment contre une bonne équipe, comme celle de Lommel le week-end prochain.”
Le Molenbeekois concluait avec un petit mot sur le départ de Michel De Wolf.
“On n’en a pas trop parlé durant la semaine. On s’est concentré sur notre match. J’avais une très bonne relation avec lui et j’ai beaucoup de respect pour ce coach. Mais maintenant, on doit avancer.”

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2011

“On ne méritait pas ce 0/15” (17/10/2011)

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top