Acceuil / Tout / Infos journalières / Rwdm White Brussels Bleid? Quelle solution ?

Rwdm White Brussels Bleid? Quelle solution ?

Voilà bien longtemps que je n’avais pas pris la plume pour vous faire un petit article, espérons que j’irai jusqu’au bout et que tout sera bien compréhensible. Je souhaite présenter dans cet article ma vision « idéale » du futur du football molenbeekois. Notamment pour répondre à tout ceux qui me disent que je suis devenu anti brussels ou que je ne présente plus de solution. Bien que je doive avouer être devenu un « brussels péssimiste », ces personnes aigries et anti-JV que je me suis acharné à combattre pendant trois ans.


- avertissement- : Ce texte présente des idées, parfois farfelus, mais surtout personnelles. En aucun cas je ne veux imposer mon avis ou choquer les sensibilités de qui que ce soit. Si vous avez un commentaire, une idée, une réaction. Je vous prie, s’il vous plait, de poster un commentaire à la fin de l’article. Merci.


La raison d’être: Le club que j’imagine aurait deux vocations principales. Premièrement, fédérer les écoles de formation bruxelloises de haut niveau autour d’un projet commun et offrir une alternative typiquement bruxelloise. Deuxièmement avoir de l’ambition. J’entends par là que la D3 est un niveau « indigne » pour un club de grande envergure. La D2 n’est pas financièrement viable sur le long terme. Il faut donc, pour survivre et tenir la route, viser la D1, avoir une ambition et se donner les moyens de cette ambition. Globalement le but sera donc de recréer un club fédérateur, ambitieux et bruxellois.


Le Nom:  » RWDM ……. « : Le choix du nom/matricule me semble une des problématique la plus sensible. Il n’y a pour moi que trois choix. « Rwdm quelquechose », « Brussels United » et Quelque chose de complètement nouveau. La troisième solution me semble stupide, vu qu’elle nierai le passé et se priverai de potentiel (a moins peut être d’utiliser l’appellation « Daring », qui n’est pas si nouvelle que ça). Le « Brussels United » me séduit un petit peu, j’ai malheureusement peur que la dénomination « Brussels » soit aussi bien à Bruxelles qu’au niveau national vue négativement. Elle rappelle le scandale Zola, L’affaire Kouyaté, les frasques de JV, etc, etc… L’image négative associé au mot « Brussels » serait pour moi un inconvénient plus important que l’avantage fédérateur (c’est à dire le reflet de l’image typiquement bruxelloise). La meilleure solution pour moi serait donc un nom composé qui comprendrait RWDM. Les quatres lettres ne peuvent être employées seules pour des raisons légales. Certains penseront à RWDM 47. Je serais à priori contre, car le matricule 47 est mort, il ne renaîtra plus. Le RWDM dont je rêve devra être un lointain cousin, un fils spirituel, mais ne sera jamais l’ancien RWDM. Celui là a disparu, pour renaître, il faudra qu’il montre qu’il a évolué, qu’il a changé en fonction de son environnement. « Rwdm Brussels » est séduisant, mais quelque peu en contradiction. Je n’ai pas du solution parfaite: « RWDM United » me semble la meilleure, mais en cherchant plus loin, je suis sûr qu’il y a mieux!


La forme juridique: Bon attention, là on rentre dans le coeur du sujet. Dans ce paragraphe je vais tenter d’expliquer qui prendrait part au projet et sous quelle forme et franchement c’est tout aussi compliqué. Tout d’abord choisissons quel matricule utiliser et si il faut envisager une fusion ? Selon moi le matricule du Fc Bleid Molenbeek me semble réunir le plus d’avantages. Premièrement il est en division 3. La division idéale pour commencer. Il n’y a pas trop de pression financière, on reprends les chose à la base. Cela laissera une ou deux saisons pour préparer la course à la D1 sur de bonnes bases. (Un peu comme l’a fait l’a fait le RMP de Mouscron, qui cartonne en D2 après la D3). Le matricule du Brussels est lui bien trop endetté à cause des « 20″ procès qui sont toujours en cours mais surtout il est rendu inaccessible par JV, qui bloquera tout projet ou il n’est pas le boss. Le matricule du White Star, pourquoi pas. Mais qu’en est-il de son endettement ? Il est aussi la propriété de Farin qui est très attaché à son club et ses pouvoirs, ce qui est parfaitement logique quand on voit le travail accompli. Le matricule de L’union ? Oui, mais alors pourquoi pas celui de Woluwé Zaventem ou n’importe quel matricule de D3?  Je plaide donc pour le matricule du FC Bleid Molenbeek, éventuellement fusionné avec celui du White, si il n’est que légèrement endetté.


Qui: Le plus de monde possible! Tout en pouvant garantir une certaine cohésion et un objectif commun viable. Idéalement, je verrais une conseil d’administration composé de huit membres: Sottiaux, Uytterhaegen, Raspoet, pourquoi pas Farin. Je ne connais pas les mécènes de l’Union. D’autres hommes d’affaires Bruxellois. Un ou deux représentants de groupe d’investissement étranger.  Le président du conseil d’administration devrait bien sûr être un Bruxellois. De préférence assez proche du monde politique bruxellois et assez puissant que pour réussir à fédérer aussi bien la force économique et la force politique autour d’un projet de cette ampleur. Côté légal, je ne suis pas partisan de la Société Anonyme, mais comme c’est devenu une obligation dans le football de haut niveau, autant commencer dès le début en S.A que de passer par la case ASBL. Johan Vermeersch a déjà prouvé maintes fois qu’il ne voulait pas d’un projet pareil. Ce serait donc sans lui (la preuve ici). En une phrase, je verrais donc Le Brussels, Le White Star et le FCBM former une même entité. L’Union serait totale si l’USG s’y joignait, mais je doute qu’ils soient partants.


Le Stade: Franchement j’adore le nouveau stade à Schaerbeek du Crossing, il est génial, accessible. Non bien sur je déconne, ce sera au Temple Machtens. Il est vraiment temps de le faire revivre, de lui donner un coup de peinture et de renouveler tous les panneaux publicitaires qui pourrissent depuis dix ans. Pourquoi ne pas avoir aussi essayer de le faire évoluer ? Sur le long terme on pourrait même imaginer une Tribune Multi-fonction côté guichet pour diversifier les sources de revenus.. Mais bon, là je me projette à très très long terme.


Le public: C’est pour moi le point central de cette réflexion. Le nouveau public devra être à l’image du caractère fédérateur du club. Tout en gardant nos origines et traditions. Pour moi, le football est le reflet de la réalité sociale. Pourquoi donc ne pourrions pas tous cohabiter dans le même stade ? La famille molenbeekoise dans le ABC dans la tribune 1. Les gars du White sur la gauche de la T2 et ceux de l’Union près des supporters visiteurs.. Dans le D de la T2 je plaiderai même pour qu’on fasse les efforts nécessaires pour attirer les « nouveaux bruxellois ». Je suis de çeux qui voient un avenir multicuturel pour Bruxelles. Je respecte les idées de chacun, mais je crois qu’on a bien plus à perdre de vivre chacun de son côté plutôt que d’apprendre à se comprendre et construire ensemble un avenir pour Bruxelles. Les « nouveaux bruxellois » adorent le football, ils le pratiquent et sont déjà plus que présents sur les terrains de foot, même à haut niveau. Pourquoi donc n’aurait il pas leur place dans les tribunes? Si on veux un grand club bruxellois, il doit être à l’image de Bruxelles, aujourd’hui, pas le Bruxelles d’il y a 40 ans. Globalement, il faudrait donc une union des différents publics et différentes classes sociales de Bruxelles. C’est difficile, mais pas impossible et cela donne même des résultats très intense. Si vous ne l’avez toujours pas vu je vous conseille le documentaire  » Parc «  sur l’ambiance mythique du Parc des princes au PSG. Qu’on l’aime ou pas, personne ne peux nier que le mélange d’origines et le reflet social qu’on retrouvait dans ce stade créait l’une des ambiances les plus explosives et les plus forte du football français.


L’âme: Je ne peux pas imaginer un club football-business. Pas question d’être de clients, des cons, des moutons. La direction devra être dans le même esprit que Michel De Wolf l’a été depuis le début ou Dailly. Il faut une union, une proximité entre joueur et public, comme on a presque toujours eu. Mine de rien ce n’est pas facile à organiser et à penser. Il faut faire revivre les cafés du quartier. Mettre tout en oeuvre pour favoriser, promouvoir les initiatives des supporters! Il y a tellement de gens prêt à s’engager, même à petite échelle et gratuitement pour leur club. Pourquoi s’en priver ? Pourquoi ne pas les mettre en avant et les promouvoir ?  Le meilleur exemple de cette force c’est ce qu’il se passe pour l’instant au Bleid Molenbeek. Ceux qui suivent ce qu’il s’y passe de près comprendront ce que je veux dire: Tout le monde fait sa petite part du travail, unis pour un même rêve. Le pire exemple? Ce qu’il se passe au Brussels, ou à part pour Sonja, Dailly et quelques autres, les supporters on en a rien à b*****. Je pense cependant qu’il faut garder une structure de direction classique: J’entends par là que les supporters ne doivent pas occuper de place « décisionnelle ». Si l’idée de socio prônée par Greg H est séduisante sur le papier, elle est tout simplement irréalisable à notre échelle et à l’échelle belge. Elle demande une énorme base de supporter et des supporter prêts à exploser le portefeuille pour leur passion, mais aussi prêt à collaborer, à écouter, à réfléchir et à voter. Ce système est tout simplement incompatible avec la réalité belge. C’est une utopie.


La politique sportive: C’est peut être le domaine dans lequel je me débrouille le moins bien. Difficile donc de dire grand chose la dessus. A part que c’est bien sûr une composante ultra importante. Je réinsiste sur l’importance de l’école de jeune, qui doit être globale et unifiée. De préférence il faudrait que tous les bons joueurs qui sortent des écoles bruxelloises qui ne sont pas aspirés par Anderlecht arrivent chez nous. Cela demande un travail de fond sur l’école de foot de Molenbeek qui doit retrouver son aspect « élite » d’il y a quelques années. Selon ce qu’on m’a dit, ce ne serait plus pareil, mais j’avoue ne rien savoir, donc je ne m’avance pas trop.

Il faudra un bon réseau de Scouting, et pourquoi pas une équipe satellite en Promotion pour faire grandir les jeunes.

La politique sportive devra aussi absolument être pensée dans le long terme et calmement. Qui n’a pas encore compris que changer tout le staff et l’équipe tous les ans c’est la porte ouverte à la descente aux enfers à part notre ami Johan Vermeersch ? Même chose pour Farin qui a voulu tout faire beaucoup trop vite. Il faudra être patient et ambitieux et non pas gourmand et empressé.


Autre: Il y a encore quelques petites choses que j’aimerais rajouter. Tout d’abord je crois que si on veut un grand club bruxellois, il faut une politique cohérente sur le long terme, qui soutient le football à Bruxelles et pas seulement le temps d’une majorité. Il faut trouver un consensus fédérateur au niveau de la région Bruxelloise. Sans l’appui du politique, pas d’avenir.

Si un tel projet était lancé, par qui que ce soit, le premier que j’appellerais, c’est Thierry Dailly.

Il faudra absolument avoir une cellule commerciale performante, organisée et professionnelle. Qui connaît les spécificités du business football mais aussi de Bruxelles.  Même chose au niveau de la communication. Si on veut avoir de l’ambition, il n’y a plus de place pour l’amateurisme. Faire tourner un club de Football, c’est pas diriger une ASBL de pétanque.


En conclusion, ce que je souhaite, c’est un grand club bruxellois ambitieux et fédérateur. Un club renouvelé, à l’image de Bruxelles qui doit se réinventer pour devenir enfin la grande capitale européenne et multiculturelle qu’elle mérite d’être. Le foot molenbeekois est à l’agonie, il disparaît de plus en plus vite et les forces vives se divisent, s’affaiblissent ou tournent petit à petit au mauve. Nous arrivons tout doucement au point de non retour qui une fois franchi fera définitivement disparaître Molenbeek de la carte footballistique belge et quand on a porté des noms comme Daring ou RWDM, c’est inacceptable. Il faut maintenant plus que jamais, s’unir, se battre et convaincre les différents acteurs de s’entendre autour d’un grand projet. La pire chose que l’on puisse faire c’est abandonner!

Les chances de succès sont infimes et la route sera longue, mais je suis persuadé que cela en vaut la peine, et j’espère avoir réussi à rallumer une petite lumière dans la tête de certains.

Au pire, si ça foire, on pourra toujours tous se retrouver en Promotion ou en D3, avec les copains, pour faire la fête et passer des bons moments footballistiques. Parce que le foot, c’est ça, c’est le terrain, c’est les jeunes, c’est les amis et la troisième mi-temps bien plus que la Champions league ou Play Off 1.


Tant qu’il y a un espoir, nous devons nous battre!


S’unir ou mourir


COME ON MOLENBEEK


Misterart



J’espère que vous avez apprécié cette longue lecture. Je vous invite à réagir en postant un commentaire ci dessous et vous souhaite une très belle année 2013 plein de buts et de bonnes soirées footballistique. Si vous souhaitez me contacter: fcbrusselsnews @ gmail.com

5 commentaires

  1. Beaucoup de bonnes idées,
    1) le grand club bruxellois fédérateur ….c’était l’idée JV (mais il l’a couillonné)…mais les autres n’ont jamais suivi
    2) BRUSSELS UNITED…ok le nom BRUSSELS est la meilleure marque possible ! Mais RWDM a eu aussi ses scandales (tentatives de corruptions avec UYTERHAEGEN, matchs vendus (Devrieze, Swinnen ???), 2 ou 3 faillites…! Et puis, pourquoi faire le difficile quand on se rappelle les casseroles que traîne RSCA et STANDARD…).
    3) Un nouveau club , mais alors sans JV, sans DEWOLF, et sans FARIN.

  2. ca fait des anee que je suis a molenbeek j’ai tout conue le titre avec le rwdm la falliet mon idee serait que tous ce comprene m vermeerchh que farin dewolf et la comune et de construire une equipe solide ce sera pas facile ce sont trois homme qui aime le foot mes obceder a leur idee moi je mettrait plutot un homme neutre comme president ont a tout avec de bonne volonter un stade le public et vivre selon nos moyen

  3. Cher Art, enfin de retour parmi nous après ta péridoe Erasmus, qu’importe le nom, du moment qu’on a l’ivresse, le meilleur exemple nous vient des autres clubs, genre maline et alost, un nom qui ressemble au RWDM, mais ce n’est pas le RWDM, je crois qu’il faut que tous les partenaires se rassemblent, mécènes, et supporters pour avoir des idées claires et objectives. Trouvons d’abord quelqu’un, genre Mr. Beggar + Pierrot + Thierry + Misterart, et des conseillers communaux et des associations de supporters pour endiscuter. Commençons par ça, bonne journée,…

  4. Vous avez raison de dire qu’il faut songer à rassembler toutes les forces. Le tort du Brussels ces dernières années a été de négliger ses supporters (ex : l’absence honteuse de communication à la suite du départ de M. Dailly…) Je me souviens que dans ma jeunesse certains cafés du nord de Bxl exposaient des affiches des prochains matchs du Daring puis du RWDM. Des clubs locaux de supporters se formaient parfois en lien avec des clubs de l’ABSSA. Bien sûr internet a apporté un plus mais il ne faut pas négliger l’ancrage local dans toute la ville (et alentours). Seul un club ayant une large assise populaire et une équipe stable d’investisseurs d’horizons divers pourra s’mposer à un haut niveau. Merci pour votre réflexion.

  5. Slt à tous,
    Effectivement pas mal de bonnes idées mais beaucoup de mais ….
    J’ai discuté avec pas mal de monde pour tenter de faire revenir le RWDM (le cousin, le fils spirituel, …) entre autre M. Farin et c’est le seul qui a été clair, net et précis: Il veut fédérer le plus de club bruxellois possible (le white, le brussels, l’union, le rwdm 2003, bleid, etc. …) et il sait que très peu de supporters suivront du moins dans un premier temps, il compterait donc sur une génération de maxi 16, 17 ans.
    Les supporters de l’Union n’adhèrerons jamais à cet éventuel nouveau club.
    Les supporters du White ne sont pas légion.
    Les supporters de feu RWDM sont divisé en plusieurs entités mais une minorité seulement pourraient effectivement adhéré si le projet à un autre nom que « RWDM ».
    Les autres clubs qui pourraient être touché par cette propositionont que très peu de supporters et ils sont en général supporters d’anderbrol.

    Pour ma part je ne revendique aucune fonction dans un RWDM qui évoluerait à plus haut niveau mais j’ai un doute que JV, MF ou MDW se contenteraient d’être de second couteaux …

    Par contre, je revendique effectivement un socios et il ne faut pas dire que c’est inconcevable, il n’y à rien de plus faut. il suffit de le vouloir, de l’exiger.
    Le RWDM est le plus gros potentiel « supporters » à Bruxelles après anderbrol bien entendu et donc ….
    Même si au début il n’y a que 10, 20 ou 50 supporters qui adhèrent au socios, ce sera déjà un début.
    Le socios n’est pas là pour gérer le club, il est là pour observer, surveiller et tirer les conclusions d’une gestion.
    Ce qui est certain c’est que cela responsabiliseraient les éventuels dirigeants mais également les supporters qui seront également là pour aider et soutenir les dirigeants en place. J’ai plusieurs idées pour le bon fonctionnement de tout cela mais ce serait vraiment trop long ici.

    Je crois également que nous arrivons tout doucement à un point de non retour (3 ou 4 ans maxi) et donc il faut effectivement s’unir mais pas derrière n’importe quel projet.

    Je n’ai qu’un seul club dans le coeur, il est mort, j’ai la chance de pouvoir veiller sur son cousin, fils spirituel ou autre et je me battrai pour lui le plus longtemps possible. Le prochain repreneur si un jour il y en a un, devra montrer pattes blanche et surtout accepter le socios.

    Bonne continuation.

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top