Acceuil / Tout / Articles de presse / Vendredi, jour de vérité pour le RWDM (22/04/2015) (DH)

Vendredi, jour de vérité pour le RWDM (22/04/2015) (DH)

Vendredi, jour de vérité pour le RWDM (22/04/2015)

Vendredi à 16h, les responsables du projet RWDM présentent leur dossier à la commune

Depuis plusieurs semaines, les porteurs du projet RWDM travaillent activement, en toute discrétion, pour ficeler leur dossier. C’est d’ailleurs ce vendredi qu’ils en connaîtront l’issue puisque la réunion avec la commune de Molenbeek est programmée sur le coup de 16h. “Comme tout sportif de haut niveau, nous sommes prêts”, nous a confié Philippe Housiaux ce mardi. “Nous n’imaginons pas une seconde que l’on puisse nous refuser notre demande qui est assez simple puisque nous demandons juste à payer la location du stade Machtens.” Les personnes ayant travaillé autour du projet RWDM sont donc prêtes. Et confiantes ? “Nous avons une dernière réunion avec tout le monde ce mardi soir (NdlR : hier soir). Tout le monde aborde les choses positivement et oui, nous sommes confiants.”

Le dossier, lui, est bien ficelé si l’on en croit notre interlocuteur. “Nous l’avons montré à plusieurs personnes. Ces mêmes personnes nous ont confié ne jamais avoir vu un tel dossier. Nous agissons en toute transparence avec la commune, à qui nous montrerons l’entièreté de notre projet. Nous ne sommes d’ailleurs pas obligés de le faire, il aurait suffi de prouver que nous avons l’argent pour payer. Mais nous sommes fiers de leur présenter ce dossier.” Que ce soit les moyens financiers, la trésorerie ou encore la structure, tous les points ont été travaillés dans les moindres détails. “Cela n’a pas été de la tarte mais nous y sommes parvenus.” Vendredi sera donc le jour de vérité pour le RWDM. Tout le monde retient son souffle jusque-là, avec l’espoir de pouvoir ensuite préparer activement la saison prochaine. Ce sera aussi le moment de révéler à quel niveau évoluera ce RWDM. Même si on semble se diriger plus que probablement vers la promotion. “Nous aurions aimé jouer la Ligue des Champions, mais le Club de Bruges n’est pas à vendre”, ironise Philippe Housiaux, avant d’ajouter: “Ce ne sera pas non plus l’Antwerp, ni l’Union. Mais c’est assez surprenant, et même inquiétant, de constater qu’il y a pléthore de matricules à vendre en ce moment.”

Il faudra ensuite construire une équipe

Si le projet va au bout, que le RWDM obtient son stade Machtens, qu’il acquiert un matricule, il aura ensuite besoin de joueurs. Le travail de recrutement devra alors débuter même si on se doute que Thierry Dailly a déjà quelques pistes afin de composer une équipe qui tienne la route. Les supporters, eux, espèrent certainement voir une formation capable de jouer les premiers rôles, même si, du côté des porteurs du projet, on prônera certainement le calme et la patience. En effet, il ne sert à rien de brûler les étapes, au risque de se brûler les ailes. L’idéal serait d’installer le club tranquillement en promotion durant une saison avant d’avoir de réelles ambitions de montée. Le tout, afin d’avoir un club stable et de permettre aux supporters de reprendre doucement le chemin d’un stade Machtens qui leur manque tant et qu’ils souhaitent faire vibrer à nouveau et au plus vite.

Source : Sébastien Sterpigny – La Dernière Heure 2015

Donnez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas diffuséeLes champs requis sont mis en évidence *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

live webcam girls
Scroll To Top